Panne des sens….


Une rencontre avec Oto, Rhino et Laryng au logie(s), nous étions cinq! Depuis cette réunion au logi(e)s (grande bâtisse coiffée d’une immense croix rouge et une sonnette sur la porte qui fait « pin-pon »), je suis victime d’une panne des sens, non pas que ce logis est loin de ma base mais déconnecté du reste de la machine, je dois attendre la réinitialisation…En tout cas je l’ai bien ressenti comme un arrêt sur E-mail… Privé d’accès, le disque rayé, dévié et surtout ultra agressé bégayait allègrement! Dernière étape du crash motorisé…

Donc, le silence a été la formule a adopter, le goût a suivi cette fugue accompagné de l’odorat pour laisser la place au mal de gorge et mal de tête plus généralement, réunis pour l’engourdissement.

Comment avancer avec une telle panne des sens? Avant, j’étais OK, aujourd’hui je suis KO…

Je repasse à la station jeudi et j’espère que le mécanicien en blouse verte saura remettre en ordre de marche tous les facteurs concernés…

Patience…je retrouverai bientôt mes sens… 🙂

 

 

Histoire de famille…


…tout comme un arbre généalogique…

1903, un début modeste,

 

…lorsque William Harley âgé de 21 ans, et Arthur Davidson 20 ans, construisent un prototype de « bicyclette » motorisée dans la cuisine de la mère Davidson.

De gauche à droite : William Davidson, Walter Davidson, Arthur Davidson et William Harley

 

Une des premières bécanes…

…et pendant des années, il y en a eu tant d’autres avec tellement d’évolutions dans de nombreux domaines, comme les moteurs cadres, pneus, amortisseurs…

Un arrêt sur image en 1957…

 

…puis bla-bla, vroum vroum bla-bla, vroum vroum (abrégé dans le texte pour que recherches et études afin que Gazzzzzzzzzzzzzz évolue!)
Je suis passé par là en 2011 en achetant une copie de 1957, bien sûr améliorée par bla-bla, vroum vroum, pour le meilleur…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour suivre encore et toujours la…

 

Bien sûr je reste attentif à d’autres avis, contraires ou non, qui concernent la moto, envoyez vos arguments et nous programmerons une réunion, en petit comité au local « réclamations »;

Présentation de ce comité…

Allez à ciaoooooooooooooooooo……..gazzzzzzzzzzzzzzzzz

 

Jour pour jour – 1…


…et le pied…et le pied…

…et’l’genou…et’l’genou…

…et l’épaule……et l’épaule…

..et la tête…et la tête…

…a…a…a…alouette…

…méchante alouette…

blog-hacking-1280x700

J’ai trouvé…!!!


…euréka…

Comme quoi les grecs anciens ont de bonnes formules!

En ce qui me concerne, la révélation date de ce milieu de matinée. Depuis de nombreux jours j’ai l’impression d’être une boule de flipper qui « bugne et bigne » sur des champignons atomiques en faisant des étincelles et bruits bizarres entremêlés. De labos en cliniques via hôpital, j’en passe et des pires, des jours ont passés sans que je m’en aperçoive vraiment. Ni le temps ni les lieux n’avait d’importance, il fallait simplement suivre des indications et itinéraire programmé.

Fatigué, plutôt lassé et surtout épuisé nerveusement par tout ce vacarme médical, administratif et j’en passe et des pires encore, mon neurone s’est soudain rebellé!!!

Je suis parti ce matin, à pieds, sac au dos, sans mot dire mais pas sans maudire pour autant!

J’ai atteint mon but, celui qui m’a été imposé par mon rebelle de neurone. Et là, j’ai choisi un chou frisé, des carottes, des patates, des poireaux, un oignon, du plat de côte, jarret, flanchet…sans flancher, clou de girofle pour fixer, et bouquet garni pour fleurir et respecter mon envie, de retour au terrier, le semblant d’humain que je suis devenu à lavé, épluché, tranché, assaisonné ce naturel bouquet d’automne pour le nicher dans le chaudron magique au fond duquel les saveurs et parfums de chaque composant ont pu se révéler les uns aux autres jusqu’à donner naissance à un pot au feu d’enfer pour un retour en paradis.

Voilà le brin d’évasion dont j’avais sans doute besoin….simplicité et convivialité un dernier jour d’octobre…après cette semaine de folie qui m’a bien mis à plat…de côte hi hi hi….

Je vais m’administrer l’antidote moi-même, pas besoin de sept années d’études pour ça, la guérison au fond de la marmite!

Plus de rendez-vous pénibles avant le 12 novembre…je me souviendrai longtemps de ce 06 avril…en mettant ma vie sur un fil….

Ciaoooooooooooooooo je vais parfaire mon médicament en le traitant délicatement…. Demain sera mieux encore… 🙂

(je vois en bas et à droite de l’écran « bouillon enregistré à 16h53 min.) ah non, c’est « brouillon »!!!

🙂

Interpellé…!


…scotché ce matin, à la vue de ce tableau qui m’a immédiatement fait penser à ma dernière sortie moto…tout va si vite. Je n’imaginais pas être conquis par ce néo-impressionnisme.

Riding…                                                                                                                                        With…

…Death

Jean-Michel BASQUIAT

22 décembre 1960 à Brooklyn, New-York City-USA

12 août 1988 à Manhattan, New-York City-USA

Certains seront choqués, personnellement j’y ai trouvé une relative vérité avec l’imprévu…la vie et d’un coup le néant…

Ce tableau est …