Gardes-moi une place sur ta branche…


Ta nouvelle liberté m'emprisonne à jamais...Mais va mon ami...

Te voilà parti, si brutalement en ce dimanche matin, toi qui m’accompagnais depuis que nous avons appris à marcher. Comment vais-je faire sans toi… comment allons-nous tous faire sans toi???

Tu nous laisses sans réponse, tu feras comme tu avais l’habitude de faire…c’est à dire « comme tu veux », nous nous en accommoderons mais avec une grande tristesse…

Salut mon ami…mon frére…mon Dédé…

Un commentaire? Allez, lancez-vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s