Il gagne si souvent …


Tout ce que nous portons inscrit aujourd’hui sur notre corps-

Le psychisme sur le physique,

Je cite:

« Tout ce que nous portons inscrit aujourd’hui sur notre corps, sur notre visage, a d’abord été préparé, formé dans notre psychisme. Car il existe une loi absolue, implacable, selon laquelle chaque pensée, chaque sentiment déclenche des courants de forces qui produisent des effets jusque dans le plan physique. Bien sûr, cela n’est pas immédiatement visible. Au cours d’une journée nous sommes traversés par une multitude d’émotions, de sensations fugitives, et même si ces états de conscience s’inscrivent tout de suite quelque part dans notre matière subtile, ils ne se fixent pas profondément sur notre corps physique ni même sur notre visage. Dans la vie courante, notre visage exprime le capital en action, c’est-à-dire ce que nous sommes en train de vivre, et ce sont comme des rides à la surface de l’eau. Seuls sont profondément inscrits en nous les mouvements déclenchés depuis déjà longtemps et souvent répétés. Sachant cela, vous comprenez le pouvoir que vous avez de modeler votre corps et les traits de votre visage. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov 220px-Omraam.Mikhaël.Aïvanhov

J’en déduis donc qu’il faut cesser de se faire « embrumer » par une multitude de tracas, évaluer, relativiser et alléger. Il y a toujours une solution, s’il y en a plusieurs, prenez la moins pire…et, inversez la tendance pour gagner ce combat quotidien.

(J’aurais moi-même du appliquer cette thérapie, cela m’aurait permis de dormir plus longtemps!) 🙂

Publicités

Quelques belles et bonnes paroles…


« Le vrai bonheur coûte peu, s’il est cher, il n’est pas d’une bonne espèce« 
François-René De Chateaubriand
(A ceux qui restent ensemble « à cause des gosses »ou de l’argent et les biens du couple!
A ceux qui se sentent enchaînés mais qui resserrent pourtant eux-même leurs entraves.
A ceux là je dis:
Les sentiments ne doivent obéir à aucune règle ou loi de certains hommes…)
« J’ai appris que le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de la vaincre. »
Nelson Mandela
Sénèque
« Etre esclave de soi est le plus pénible des esclavages »
« Si tu veux être aimé, aime. »
« C’est quand on n’a plus d’espoir qu’il ne faut désespérer de rien. »

T’as mis dans l’mille…


…Emile!

Fête du jour

EmileTitle par JJ Rousseau

Auteur Jean-Jacques Rousseau
Genre Philosophie
Pays d’origine France
Date de parution 1762

Les quatre premiers livres décrivent l’éducation idéale d’un jeune garçon fictif, Émile, et sont ordonnés chronologiquement, abordant, étape par étape, les questions éducatives qui émergent à mesure qu’il grandit. Le dernier livre traite de l’« éducation », ou plutôt le manque d’éducation des filles à partir d’un autre exemple fictionnel : Sophie, élevée et éduquée pour être l’épouse d’Émile. En effet, Rousseau s’oppose à l’éducation des jeunes filles et adopte une position très sexiste sur le rôle des femmes dans la société, à l’image de leur rôle dans la famille.

(source wikipédia)

Pour terminer cette journée…


…passée chez « les blouses blanches » et afin de me débarrasser de la tension accumulée, je vais vous raconter la vie et aussi les états de colère du rouge-gorge:

En mars-avril, au crépuscule et à l’aube, le rouge-gorge fait entendre un chant mélodieux et mélancolique.

Ne vous y trompez pas, c’est un chant de guerre pour défendre son territoire grand de plus de six milles mètres carrés et la possession des femelles.

images rg4

La vue du plastron coloré d’un rival le met en fureur (j’ai connu des cas similaires chez des humains, comme quoi…) 🙂

La couleur rouge joue le rôle d’un signal qui déclenche sa fureur, le rouge est l’ennemi!

Dans son aveuglement, il va même jusqu’à s’attaquer à sa propre image dans une vitre (l’humain a fait de même!) 🙂 à un innocent rouge-queue dont il arrache les plumes colorées du croupion (aie!!! ) ou même aux femelles qui ont le toupet de ressembler aux mâles!

Patientes, les femelles endurent le mauvais caractère (pareil je vous dit, tout pareil!) des mâles jusqu’à ce que les couples se forment (ou se déforment)   🙂   Comme dans les romances, tout s’arrange alors et le mâle lui offre de la nourriture. (bon, on se le fait ce resto?) 🙂

téléchargement lune rousse 1

🙂 🙂 🙂

Passer sa vie…


…à la machine!

Faire bouillir pour éliminer les taches, rinçage intense, assouplir en fin de programme et essorage vigoureux…

Passer sa vie en machine, gymnastique de l’esprit et du cœur peu banale. « Appuyer » sur la touche de démarrage équivaut à revoir tout ce qui entache une existence. Lancer ce programme veut dire que tout ce qu’on a vécu auparavant sera lessivé, frotté, brassé et enfin assoupli avant l’essorage final.

Il ne reste alors plus qu’à repasser, sans faire un pli, auprès des âmes blanches que l’on aura entretenues, les autres esprits « forts » seront partis avec  force dans la vidange…

Aie? Non, ouf!!!

Et la vie continue, moins violente, presque douce, avec moins de monde mais plus de sincérité et d’attentions.

– <Je brode>…penserez-vous? Peut être, mais je reste cependant persuadé que si c’est passé en machine, c’est blanc, c’est net!

Moins blanc que blanc, c’est moche, c’est faux!

Même si tout n’est pas parfait, cet entretien est de temps à autres indispensable afin que toute morosité de ne pas avoir agit n’entache pas l’intégrité de chacun.

Ainsi, « l’après lessive » rend à tous la souplesse de l’esprit et la légèreté de « lettre » afin que les écrits futurs soient colorés et parfumés de générosité sans arrières pensées…

En panne…


….quels délires j’ai partagés avec vous ces jours???

Ce matin, je n’ai plus de souvenirs, je flotte, je plane…bref, j’ai le cerveau lent…

Vous savez quoi? Je n’ai pas envie que ça change, je vais me faire, me concocter même, une journée buissonnière, faire tout ce que je ne sais pas que j’ai envie de faire, vivre à la seconde près, poser mon cerveau (un tout petit espace suffira pour ça!).

Avec ces pensées là, je peux aller très loin, beaucoup plus loin que je ne peux imaginer en cet instant précis, ne plus savoir revenir même! Vivre comme une fleur, de soleil et d’eau, avec des abeilles comme amies………et des cigales dans la tête…

Je ne veux rien d’autre dans ma tête à moi……………Je vous laisse l’espace, utilisez le au mieux………

Je me casse, doucement, sans bruit, sans heurts, mais avec plein d’envies…Et qui sait, peut-être des surprises…?

Bon, comment j’arrête ce truc? Ah oui…. »Echap »

Quel méli-mélo….


…journée intéressante mais bien remplie, j’ai quelques difficultés à définir comment ranger tout cela! Peut être après une nuit de repos où une nuit de « gamberge ». J’avoue être un peu « perdu », rien de grave…juste pas assez de place pour recadrer efficacement le bazar.

Comme d’hab. je vais me débrouiller et je suis certain du résultat à venir…quand??? Peu importe, ça viendra.

L’essentiel est de répondre présent sans craindre de ne pas aboutir et sans se laisser embrumer par les pessimistes.

C’est presque amusant, je viens verser ici le trop plein comme si je le déchargeais de mes épaules, dingue ça!!!!!

Je suis simple et compliqué à la fois, une thèse presque, dans le sens le plus complexe du terme. Je ne veux pas risquer le clash, alors je pense encore et encore pour qu’enfin vienne la solution, fatigant mais motivant!

Pourquoi j’écris tout ça? Ah oui, pour m’en débarrasser!!

Demain sera un autre jour, pourvu qu’il soit bien aussi…………….car j’ai aimé aujourd’hui….