Poisson d’avril…


Tout le charme délicieusement désuet des films français de cette époque. Le plaisir de revoir le grand Bourvil et Louis De Funès à ses débuts.

Mais ce ne sera pas avant minuit, oui, à minuit…ou zéro heure, il sera là, le poisson d’avril…

Pas avant…

les_dents_de_la_mer…sinon….

<<Bon, « J’arête »>>

Publicités

Ce que Hugo pensait d’Avril…


Pensées d’avril:

« Ce qui fait la beauté d’un rosier fait la laideur d’une femme, avoir beaucoup de boutons »

Victor Hugo 

« Voici comment le problème du mariage est posé, le mari attend et veut la paix, le calme plat et l’épuisement, la femme rêve les émotions du commencement, les joies de l’âme, le mois d’avril, l’aube!

L’un veut dormir, l’autre s’éveille. »

Victor Hugo

C’est lui qui l’a dit!

 

 

Retour du guerrier, après une grosse journée


…après bien des aventures je fais un retour en force, tout y est passé, moto, ordinateur et quelques petites choses tenues secrètes… me voici de nouveau en scène.

Le PC a toussé si fort que le processeur a buggué…

La moto a toussé si fort que le motard a buggué…

La voiture, avec son âge avancé,  n’en fini pas de bugguer…

Le bonhomme, après tout ça, s’est senti au bord du bugg…

Le PC:

Gros chantier car gros changement de matériel, de conception, d’habitudes, de galères en somme!

Avant…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La moto:

Passage en mode GT avant l’heure d’été…

La voiture:

‘Toute façon, j’y cause plus…Na!

Le bonhomme, grosse fatigue car grosse journée…

  • Le pain du jour

  • La bouffe du jour

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • les cultures de saison

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • La moto a équiper et le plein fait, caresses au chiffon doux… <>
  • Le transfert de PC à PC (le chantier du jour, des milliers de photos et dossiers!!!)Après…(mais en cours…)

ASSEZ….!!! Je vais retrouver mes cop’s du net

Alors me voici… 🙂

Et vous tous…tu vas comment? ‘va bien vous, et toi aussi??? 

🙂

Une journée au féminin…


…cela ne vous a pas échappé! A moi non plus…

Je vais immédiatement à sa rencontre, il faut savoir qu’il y a cinq semaines que l’on ne s’est pas vus tous les deux. Eh oui, les retrouvailles seront fiévreuses, pleines de désirs, de renouveau, d’avenir même.

Je la prendrai des deux mains pour qu’elle ressente que je suis à elle, elle répondra à ma demande comme pour me faire comprendre qu’elle est à moi…

Elle me transmettra ses vibrations qui envahiront mon corps tout entier. Je frôlerai tout son être comme pour ne pas la froisser, elle, avec sa nouvelle robe pour cette nouvelle journée dédiée au « féminin ». J’ai moi-même passé un habit approprié pour cette circonstance.

Puis, nous partirons tout droit devant grisés par ces sentiments assez forts pour nous noyer dans un flot de bonheur et de projets communs.

…Soupirs, vous me comblez de bien-être….

Vous l’aurez sans doute compris,; un ami vient me chercher à 10h00, chrono en main, afin de récupérer ma bécane chez Harley Davidson, la belle a bénéficié d’une peinture neuve… 🙂

<<« Ahhhhhhhhhhh bonheur, quand tu nous tiens…! »>>

Et une bonne journée à toutes les femmes du monde… 😉

Un prénom d’un autre temps…


…et une démarche d’un autre siècle, presque du début de l’ancien…1924!!!

Lorsqu’elle n’entend pas une chaise traîner sur le carrelage depuis trop longtemps… elle s’inquiète… elle téléphone … elle a besoin de certains bruits qui la rassurent. 🙂

Parfois je descends pour lui rendre une petite visite, je prends le soin de téléphoner auparavant, aussitôt la porte s’entrebâille comme pour m’accueillir plus vite, accélérer la rencontre, elle sourit, elle est emportée par le petit bonheur du moment. 🙂

Elle sort, à grande peine car il faut aller les chercher par des pas hésitants aidée de sa canne quelques chocolats, des biscuits…et nous entamons une conversation courte pour mes sujets personnels puis lorsqu’elle me livre des passages de sa vie, le temps s’arrête…elle ne manque pas un seul souvenir de l’histoire qu’elle porte à ma connaissance, à chaque fois une nouvelle!

Les jours noirs de l’occupation, les longs trajets pour aller à l’école, les bals du dimanche après midi, les ballades à moto avec son homme… Ses yeux brillent un peu plus qu’à l’accoutumée pendant ces retours à la vie…j’aime l’écouter, elle est d’une précision incroyable. 🙂

Même la pendule semble se taire pendant ces moments de partage.

Nous discutons parmi les bibelots entassés, témoins d’une autre époque et des piles de journaux froissés, elle s’informe sur tout, il y a des objets ici et là déposés en cas de besoin… 🙂

Je pourrai en parler encore et encore mais j’ai une chaise à faire traîner sur le carrelage…Cela fait longtemps que je n’ai pas fait de bruit…ses bruits…

Elles est incroyable ma Georgette!!! 🙂