Que faire lorsqu’on n’a plus de plaquettes……


…Prendre le taureau par les cornes et se lancer dans la bataille!

J’ai donc fait changer les plaquettes de frein sur la moto 😉 Ce qui m’a valu une sortie sous le soleil et un moment passé en Saône et Loire.

Pour le reste, j’ai passé une journée si creuse que j’en ai eu le vertige. Tout ce que j’ai entrepris a « foiré » ou a demandé des soins particuliers pour redresser la situation.

Heureusement, ce soir, avec le concert de Mylène Farmer je connaîtrai quelques compensations, cette sexy-girl a le don de me réconforter lorsque je la regarde……………Néanmoins, pendant son tour de chant au stade de France, je dormirai…alors ce sera ensuite comme dans un rêve encore et encore car je pourrai la voir autant que je le souhaiterai demain!!! J’ai programmé l’émission afin de graver cela sur le disque dur, dur dur… 🙂

Oui, je sais, je suis un mâle et comme je le pense, il n’y a pas de « mâle à se faire du bien »!

Après cette journée calamiteuse à m’entretenir avec les Impôts, ma complémentaire santé et diverses administrations si lourdes à convaincre, j’avoue que je suis lessivé et juste bon à passer entre le drap de dessous et la couette! Seul l’enregistrement programmé de ma muse m’amuse.

Pour couronner le tout je lis en ce moment un livre abominable…..grrrr, et j’irai jusqu’au bout, jusqu’au mot « fin »! J’en suis au tiers…et je veux en tirer une analyse complète.

Je termine là mon récit et je vais mettre le disjoncteur du blogueur sur « OFF » , ben oui, il faut du courant pour la box!!!

Je ne tiens plus en l’air……….Baille bye…

(Quel blogueur ce JR!)       🙂

sortie de route….


Lorsque je sillonnais les chemins de l’hexagone, au seuil du supportable tant cela ne finissait jamais, je les écoutais en boucle. L’une comme l’autre apportaient la dose d’humanité nécessaire pour endurer le calvaire du bitume. Leurs disques où cassettes tournaient en boucle. Entendre cette musique m’a aidé, m’a permis de supporter l’absence de ceux qui me manquaient atrocement, ces notes de musiques qui enveloppaient des paroles parfois douces, parfois rythmées  rechargeaient mes accus.

De Calais à Cannes, de Thionville à Toulouse et j’en passe, j’écoutais tout en répondant au téléphone car en même temps je devais gérer les tracas de l’entreprise. La nuit, je leur réservais toute mon attention. Bon sang, quelles ballades avec Whitney Houston, Sade, en principal, et tant d’autres….

http://youtu.be/d7ZkczEjEH8

Celle qui a disparue hier, est sortie trop tôt de la route, être une star ne veut pas dire que la vie est belle, l’argent n’a jamais acheté le bonheur, certains penseront qu’il y contribue mais je leur répondrai que ce n’est qu’un pansement sur une jambe de bois. Les stars, je pense, sont seules, elles n’aspirent qu’à une vie « normale » et hélas, elles craquent souvent de façon tragique….à bout de nerfs.

Je leur dis merci de m’avoir accompagné avec tant de talent….et à Whitney:

<< Ceux qui aiment t’entendre chanter sont tristes aujourd’hui mais ils n’oublieront pas….>>

Ciao l’artiste