Une journée au féminin…


…cela ne vous a pas échappé! A moi non plus…

Je vais immédiatement à sa rencontre, il faut savoir qu’il y a cinq semaines que l’on ne s’est pas vus tous les deux. Eh oui, les retrouvailles seront fiévreuses, pleines de désirs, de renouveau, d’avenir même.

Je la prendrai des deux mains pour qu’elle ressente que je suis à elle, elle répondra à ma demande comme pour me faire comprendre qu’elle est à moi…

Elle me transmettra ses vibrations qui envahiront mon corps tout entier. Je frôlerai tout son être comme pour ne pas la froisser, elle, avec sa nouvelle robe pour cette nouvelle journée dédiée au « féminin ». J’ai moi-même passé un habit approprié pour cette circonstance.

Puis, nous partirons tout droit devant grisés par ces sentiments assez forts pour nous noyer dans un flot de bonheur et de projets communs.

…Soupirs, vous me comblez de bien-être….

Vous l’aurez sans doute compris,; un ami vient me chercher à 10h00, chrono en main, afin de récupérer ma bécane chez Harley Davidson, la belle a bénéficié d’une peinture neuve… 🙂

<<« Ahhhhhhhhhhh bonheur, quand tu nous tiens…! »>>

Et une bonne journée à toutes les femmes du monde… 😉

Un prénom d’un autre temps…


…et une démarche d’un autre siècle, presque du début de l’ancien…1924!!!

Lorsqu’elle n’entend pas une chaise traîner sur le carrelage depuis trop longtemps… elle s’inquiète… elle téléphone … elle a besoin de certains bruits qui la rassurent. 🙂

Parfois je descends pour lui rendre une petite visite, je prends le soin de téléphoner auparavant, aussitôt la porte s’entrebâille comme pour m’accueillir plus vite, accélérer la rencontre, elle sourit, elle est emportée par le petit bonheur du moment. 🙂

Elle sort, à grande peine car il faut aller les chercher par des pas hésitants aidée de sa canne quelques chocolats, des biscuits…et nous entamons une conversation courte pour mes sujets personnels puis lorsqu’elle me livre des passages de sa vie, le temps s’arrête…elle ne manque pas un seul souvenir de l’histoire qu’elle porte à ma connaissance, à chaque fois une nouvelle!

Les jours noirs de l’occupation, les longs trajets pour aller à l’école, les bals du dimanche après midi, les ballades à moto avec son homme… Ses yeux brillent un peu plus qu’à l’accoutumée pendant ces retours à la vie…j’aime l’écouter, elle est d’une précision incroyable. 🙂

Même la pendule semble se taire pendant ces moments de partage.

Nous discutons parmi les bibelots entassés, témoins d’une autre époque et des piles de journaux froissés, elle s’informe sur tout, il y a des objets ici et là déposés en cas de besoin… 🙂

Je pourrai en parler encore et encore mais j’ai une chaise à faire traîner sur le carrelage…Cela fait longtemps que je n’ai pas fait de bruit…ses bruits…

Elles est incroyable ma Georgette!!! 🙂

Des pensées, comme ça, sans raison…ou peut-être avec…?!


_ – Où sont les hommes ? reprit enfin le petit prince. On est un peu seul dans le désert…
– On est seul aussi chez les hommes, dit le serpent.

(Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince)

_ Tout homme qui aspire à régenter les autres devrait être supprimé de la terre. (Jules Verne)

 

_ Il y a beaucoup de gens dont la facilité de parler ne vient que de l’impuissance de se taire.

(Savinien de Cyrano de Bergerac)

_ « J’achèterai tout », a dit l’or;
« Je prendrai tout », a dit l’épée.

(A. Pouchkine, L’Or et l’Epée)

_ Après le verbe « aimer », « aider » est le plus beau verbe du monde. (Baronne Bertha von Suttner)

 

_ Dans la vengeance et en amour, la femme est plus barbare que l’homme. (Friedrich Nietzsche)

 

_ Agis avec gentillesse mais n’attends pas de la reconnaissance. (Confucius)

 

Un peu l’âme en lambeaux ce soir, pas du tout comme celle d’un enfant…(jr)

***

 

 

Une nuit à thème…


…ou, du piston au pétrin!

Mal inspiré, mal dans la peau, mal engagé…jusque mal sous la couette.

Tous les facteurs ont été réunis pour une nuit d’enfer (dans le sens propre du terme). Et puis mon lit n’est pas si large pour y accueillir autant de facteurs!!! 😉

J’ai fait un rêve qui à eu pour effet de distendre tous les nerfs qui m’habitent…

(non, je vous en prie, suivez sans imaginer je ne sais quoi…Pfff)

Bref, claqué, je m’endors assez vite. Dans mes nuages, je me mets à imaginer ce scénario….

_ Je rentre de virée… je ne me souviens pas du point de départ…J’arrive en bécane sur le lieu de garage, il y a là un camion semi-remorque stationné sur le bitume.

images-camion-bleu(C’est bien lui dans mon rêve…)

Je monte la moto dans la remorque, comment? pouhhh, je n’en sais rien, je vais me mettre à l’horizontal…vous remarquerez, cela fait la deuxième fois de la journée!!! Il faudra que je remédie à cela, je ne peux passer cette vie à dormir…avec plein de facteurs qui plus est.

Alors, je ne sais plus comment situer la scène…Dormais-je déjà lorsque l’inquiétude, à son comble, a investi tout mon « moi »? Brutalement en tout cas, naquit en moi cette horrible pensée…le camion, la bécane, pourquoi la bécane dans ce camion, il est à qui ce bahut???

Je retourne sur le parking…Enfin, je suis sur le lieu de mon cauchemar, téléporté sans doute?!

…PLUS DE CAMION… PLUS DE REMORQUE……..Et… plus de moto 😦

Pourquoi ai-je monté la bécane dans ce p… d’camion sans me soucier du parcours qu’il lui restait à couvrir?

Mal, très mal, trop mal…………..Dans mon « malrêve » je me suis mis à parcourir toutes les rues, toutes les places, tous les parkings de ce lieu inconnu et situé nulle part à la recherche du camion, bleu avec une cabine reculée, genre camion américain bardé de chromes et autres artifices. L’assurance ne couvrira pas une telle bourde de ma part…je suis mal, je suis mort nerveusement, ma tête bourdonne, mes lèvres marmonnent, mes yeux s’étonnent…

…LE RÉVEIL!!! …

A cet instant, retour progressif à la réalité, confus, comme sortant d’une brume épaisse…puis moins dense… Mais pas encore net… (mais non, pas en cornette…et ta soeur…!)

J’ai du réfléchir un moment, la moto……..Ah oui, elle est chez Harley Davidson, en révision et nettoyage de sa robe « Cool-blue-pearl » Bizarre de garer l’automobile et de ne pas voir mon « Sportster » à l’abri (facteur aggravant ou déclencheur…encore un!)

Il reste de cette nuit funeste un mal de tête, des nerfs en boule, un long moment dans un pétrin où je piétinais sans espoir…avec une mine enfarinée.

Pétrin, boule, enfariné…………….Vous savez quoi???

J’ai pris de la farine, de l’eau, du sel, mis mes mains autour…..et comme j’étais pétri d’émotion, ça a donné ça…………

J’ai fait du pain!!!wp_20170122_10_45_42_pro

Conclusion: rêve réel mais sujet complètement fou, angoisse véritable et réveil perturbé, pain pétri et cuit dans mes murs, comme pour chasser les mauvaises ondes de cette nuit mouvementée…Sans doute à cause d’une Valentine trop bien cachée?!

(Où es-tu Mamoto, où es-tu Valentine???)

Quelques courtes de Prévert…


(En avant première d’une énième Saint Valentin commerciale…)

« Les rêves, la vie, c’est pareil! Ou alors ça vaut pas la peine de vivre. Et puis, qu’est-ce que vous voulez que ça me fasse la vie, c’est pas la vie que j’aime, c’est vous! »

images-main-dans-la-main

« Vous êtes riches et vous voudriez être aimé comme un pauvre… Et les pauvres, on ne peut quand même tout leur prendre aux pauvres! »

Les Enfants du paradis 1945 (film de Marcel Carné) de Jacques PRÉVERT

(« Les sentiments ne s’achètent pas, l’amour ne se vend pas non plus… » jr)

 

Edition 2017 pour le salon du 2 roues…


10-11 et 12 février

telechargement-salon-du-2

…ahhhhhhhhhhh voilà une chose qu’elle est bonne! De plus, j’ai très envie de parcourir les stands, caresser les cylindres, tester les soupapes et faire tourner les disques.

Je vais m’en mettre jusque là… 🙂

Ce sera la Saint Valentin du motard, vivre à moteur ouvert, prendre le guidon par les poignées et sentir les vibrations du moulin..telechargement-salon-2017

L’odeur du cuir, le brillant des chromes…

images-salon-2-roues-lyon

Il y aura peut-être des motos exposées???

Qui sait? 🙂