Deux mois après…et trois jours plus tard…


Après m’être rendu sur les lieux de l’accident, je me suis penché ce matin sur les restes mécaniques de ma machine, là où elle a été transportée. Mais le dialogue n’y était pas, n’y était plus. Le silence a été pesant…

J’ai encore le bruit de la chute dans la tête…la visière du casque aussi, si, au niveau du nez, mais ça ne saigne plus!

Bref, ce matin donc, à L’Atelier Des Motards, l’échange a été difficile…J’en ai été tout retourné comme la moto au moment ou le ciel s’est inversé. Mes oreilles ne voyaient et plus mes yeux n’entendaient plus rien… c’est vous dire!!! Tous mes sens étaient interdits.

Deux mois qu’elle gît dans ce cimetière mécanique, parmi d’autres victimes en attente de greffes, qui de garde-boue, qui de guidon, qui de réservoirs de toutes formes et couleurs.

Lorsque la douleur est devenue insupportable, je lui ai pris la poignée en lui promettant de revenir bientôt…

 

L’été sera long et les soirées tristes… Haaaaa-rley, quand tu nous tiens, Mais je peux changer pour une Triumph et vivre une nouvelle épopée, qui sait?

Moi-même, par solidarité, je ne suis pas réparé non plus….Pour Harley, les pièces arrivent…taxées en fonction de la décision d’un canard jaune…Pour le pilote, le chirurgien a beau faire les casses, braderies et farfouilles en tous genres…les espoirs sont faibles…!

Publicités