Ding…Dong


Absent jusqu’à demain, tous les ans à cette époque je m’envole pour Rome…Et tenez-vous bien, cette année, nous avons la possibilité de poser un point rouge sur la tête vide de certaines personnes. En survolant la France, j’ai pu remarquer ainsi un immense champ de coquelicots… 😉 Je suis fêlé…? Sans aucun doute mais je me défendrai avec cette remarque;

Heureux celui qui est fêlé car il laisse entrer la lumière…Et toc! 🙂

Je cesse donc mes sons de cloche pour respecter le calendrier….

 

C’est insupportable…!


Etre contesté par une septuagénaire est vraiment « in…sup… porr… tââââ… bleeeeu »

(Giulio Chierchini)

Se rendre à son travail avec la peur au ventre, celle d’être mis en défaut par une grand’mère est le lot quotidien des forces de police, mais c’est intolérable…!

J’espère que ces fonctionnaires de police seront décorés comme il se doit.

Mais où va t’on??? Que font les organismes de retraite pour empêcher de tels actes???

Tenez, cela me rappelle une bande dessinée, de ma période 8/10 de l’enfance. Une en particulier, celle de grand’mère « Tartine Mariol »…Plus elle tapait cette Mamie, plus elle était populaire car, elle ne contestait que lorsque elle était victime d’injustices ou de dénigrement…Elle, restera Mariol…quant aux autres…on ne sait rien d’€ux et on ne peut rien pour €ux, €ux les gentils… €ux les zélus… €ux qui savent pour nous…€ux qui inculquent le savoir-vivre, le savoir faire et prêchent la raison dans une quiétude qu’ils arrangent à leur façon…

(à d’autres moments, Tartine Mariol cuisinait un ragoût qui était à tomber….)

Chacun pensera ce qu’il voudra….

Etre à la fête…


…entre les œufs de la Toussaint, le sapin de la Pentecôte, l’armistice de Pâques, l’assomption de Noël, le lundi du 1er mai, le 14 juillet 1945 tout en passant par la lorraine le lundi de l’ascension du 08 mai, sans oublier la victoire du travail…(vers le 08 décembre???), l’heure d’été et le casse tête de celle de l’hiver………… j’ai décidé de jeter le calendrier et mettre les pendules en panne. Non mais…y’en a marre!

Il faut sans cesse attendre tel ou tel jour, le pont de ci… la fête de là…le lundi de truc et la veille de l’épiphanie… STOP… !!!

Serait-il possible de ne vivre que l’instant présent en se remémorant les beaux souvenirs d’hier et en projetant des lendemains simples et colorés,

IL FAUT FÊTER LES NON-ANNIVERSAIRES…!

Manger des huîtres le 03 juin, tirer les rois le 04 septembre, défiler le 21 février…comme n’importe quel jour si cela vous chante, je vous laisse définir le reste, ce que j’aurais pu oublier et surtout ce qui vous ferait plaisir…cela chaque jour…

Bien, bonne soirée à tous…j’ai un rendez-vous que je ne peux remettre… 🙂

 

J’ai trouvé…!!!


…euréka…

Comme quoi les grecs anciens ont de bonnes formules!

En ce qui me concerne, la révélation date de ce milieu de matinée. Depuis de nombreux jours j’ai l’impression d’être une boule de flipper qui « bugne et bigne » sur des champignons atomiques en faisant des étincelles et bruits bizarres entremêlés. De labos en cliniques via hôpital, j’en passe et des pires, des jours ont passés sans que je m’en aperçoive vraiment. Ni le temps ni les lieux n’avait d’importance, il fallait simplement suivre des indications et itinéraire programmé.

Fatigué, plutôt lassé et surtout épuisé nerveusement par tout ce vacarme médical, administratif et j’en passe et des pires encore, mon neurone s’est soudain rebellé!!!

Je suis parti ce matin, à pieds, sac au dos, sans mot dire mais pas sans maudire pour autant!

J’ai atteint mon but, celui qui m’a été imposé par mon rebelle de neurone. Et là, j’ai choisi un chou frisé, des carottes, des patates, des poireaux, un oignon, du plat de côte, jarret, flanchet…sans flancher, clou de girofle pour fixer, et bouquet garni pour fleurir et respecter mon envie, de retour au terrier, le semblant d’humain que je suis devenu à lavé, épluché, tranché, assaisonné ce naturel bouquet d’automne pour le nicher dans le chaudron magique au fond duquel les saveurs et parfums de chaque composant ont pu se révéler les uns aux autres jusqu’à donner naissance à un pot au feu d’enfer pour un retour en paradis.

Voilà le brin d’évasion dont j’avais sans doute besoin….simplicité et convivialité un dernier jour d’octobre…après cette semaine de folie qui m’a bien mis à plat…de côte hi hi hi….

Je vais m’administrer l’antidote moi-même, pas besoin de sept années d’études pour ça, la guérison au fond de la marmite!

Plus de rendez-vous pénibles avant le 12 novembre…je me souviendrai longtemps de ce 06 avril…en mettant ma vie sur un fil….

Ciaoooooooooooooooo je vais parfaire mon médicament en le traitant délicatement…. Demain sera mieux encore… 🙂

(je vois en bas et à droite de l’écran « bouillon enregistré à 16h53 min.) ah non, c’est « brouillon »!!!

🙂

Vérités ou intox, humour ou absurde…?


Si deux sourds sont amis, c’est qu’ils s’entendent bien.

Toute personne qui plonge dans l’alcool n’arrivera jamais à rentrer dans la bouteille.

Les hommes politiques et les couches doivent être changés régulièrement…et pour les mêmes raisons.

Les socialistes aiment tellement les pauvres qu’ils en fabriquent.

A coté d’un verre vide il y a toujours un mec plein.

Jésus transformait l’eau en vin. J’ai essayé…en vain!

Si ta santé est altérée, fais la boire.

Le jour ou Windows inventera quelque chose qui ne plante pas, ce sera un clou.

 

 

Dimanche prochain, le 07/09, dans ma région… Ce sera ça!


…mais je demanderai aussi une confirmation, auprès de personnes sûres…

…je compléterai assurément cette information auprès d’un voisin de pallier…. que je n’ai pas vu…pfffffffffff…depuis si longtemps….! Par « facebook » bien entendu…pour rester dans l’air du temps…!!!!

  • (facebook est un réseau social, si, si… social, ça fait peur!!!)

Ah ben oui…mais non….J.R l’a pas facebook…moi … ben non !!

Je me moque…eh oui…je l’avoue, j’ai trouvé ce dessin sur un mag. dans la salle d’attente de mon ostéo et je l’ai trouvé amusant…le dessin, pas l’ostéopathe, mais, qui lui l’est aussi, c’est un copain et on se marre bien…

Lui aussi ‘l’a une Harley Davidson … mais …’l’est pas tombé … lui…!

🙂

La coiffure de l’automne…


…après un été qui promet, il sera prudent de s’affranchir auprès de la société en coiffant le bonnet, signe distinctif d’une société envieuse d’une justice à une seule vitesse mais par son nom, impartiale du plus petit jusqu’à Jupiter par exemple!

Et puis, vous le savez bien, les nouvelles collections vestimentaires se préparent à l’avance!

Je vous présente donc :

Le bonnet phrygien…

…sous la révolution Française (dont le tome II est en gestation en ce moment)

Bien avant de figurer dans le blason révolutionnaire de la France, en 1675, le bonnet rouge avait déjà donné son nom à la « Révolte des Bonnets rouges », révolte populaire de Bretagne contre les empiétements illégaux du pouvoir royal : taxe sur la vaisselle d’étain, le tabac, et création du papier timbré, et des retraités à ce jour…

On s’en coiffait pendant la Révolution pour évoquer la liberté. Qu’il ait été d’emblée choisi comme bonnet phrygien en souvenir des esclaves romains affranchis, ou bien qu’il s’agisse du bonnet rouge des premières bandes marseillaises venues à Paris, peut être emprunté aux galériens de Toulon, ou aux montagnards catalans et assimilé ensuite au symbole phrygien, il fut, en tout cas, pris comme insigne par les partisans les plus déterminés de la République.

Adoption du bonnet rouge.

Selon Auguste Dupouy, des soldats Suisses du Régiments de Châteauvieux qui s’étaient révoltés à Nancy contre leurs officiers avaient été envoyés au bagne de Brest (affaire de Nancy). Leur grâce ayant été décidée en 1792 par l’Assemblée législative, ils reviennent à Paris coiffés du bonnet rouge des bagnards et sont reçus en triomphe par la population qui adopte ce bonnet pour emblème de la République. Le 20 juin 1792, le peuple de Paris, qui avait investi les  Tuileries, força Louis XVI à se couvrir du bonnet rouge, alors déjà identifié comme phrygien.

Et bla…bla…bla..

…mais on s’en fout un peu d’avant et d’après, c’est aujourd’hui qui prend notre attention, et pour cela, il suffit d’écouter les infos.

Tout est bon aujourd’hui pour passer à la télé, paraître aux côtés de Jupiter…c’est tout de même autre chose qu’une balade ou le temps d’un thé avec Louis XVI, bon je coupe!

Ça remue dans les couloirs, ça crie dans l’hémicycle, ça balise dans les bureaux du palais, dont le locataire ne se soucie guère des « rumeurs de la rue ». Il habite chez nous le bigre!!!

Lorsque j’étais petit, il y avait « la piste aux étoiles », « Zorro », « les cinq dernières minutes »… Aujourd’hui n’a rien à envier à hier, la… Je me marre…mais pour ne pas pleurer…

Les têtes vont tomber, le prix du bonnet va considérablement augmenter!!! La série du moment capte toutes les attentions.

En parallèle, en ce moment naît une société irréprochable qui ne rêve que de vengeance, de revanche, et tout ça pour le bien du peuple…  C’est si beau…

Lorsque je serai grand, je ferai « pot lithique », oh…et puis non!

_ Litique: désigne l’ensemble des objets en pierre transformés intentionnellement par les humains. (ce que font certains responsables « pot…. » avec les infos…pour notre quotidien )

« Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite. »

A ciaooooooooooooo 🙂