Un jour bizarre…


…après l’insolite d’une journée inattendue est venue une nuit toute pareille! Bon sang, quels cauchemars, j’ai les yeux comme les phares d’une Panhard!!! Tiendrai-je jusqu’à ce soir? Il va me falloir, pour être peinard, boire beaucoup de café noir! 

Cette nouvelle journée sera bien pleine de situations toutes aussi différentes les unes que les autres, comme un roman noir, je vais donc y glisser un peu d’humour anglais pour ne rien laisser voir.

Mercredi 29 septembre à neuf heures moins le quart

Que de surprises!!!


Mais tout à changé sur Windows Live

C’est bien en fait, rien de pire que l’habitude qui habille tout de gris…La vie est faite de rebondissements, de changements, de nouvelles situations plaisantes où à diriger pour quelles le soient si une ombre est au tableau. Ca me plait ainsi…Mettre des couleurs sur une toile est un plaisir.

Mon blog a changé, j’ai du cliquer sur un bidule………………. qui a du boire quelque chose, l’essentiel étant que vous ayez toujours accès à mes délires… Ah que oui! 86 messages par contre, et j’ai si peu de temps…………..En fait, j’en ai beaucoup mais tant de choses à faire, patientez, je répondrai…!

La fin de semaine sera riche en contacts et bonnes paroles, la vie nous plonge parfois au fond d’un puits et lorsqu’un ami est au fond, il faut savoir dénicher la corde qui l’en sortira……….

Je m’y emploierai sans retenue.

C’était le moment de profonde réflexion………pour un meilleur futur

L’amitié est lente à mûrir, et la vie si rapide. L’amitié est une fleur que le vent couche et trop souvent déracine.

 

[Eugène Cloutier]

Journée d’automne


La pluie tombe sur mes carreaux, le ciel est si bas, le vent souffle. Pas de sortie en prévision, juste un bouquin et musique au programme. De quoi se reposer en attendant une meilleure météo.

Demain sera un autre jour…..

Bisatous

Journées du patrimoine


Le Château de Fléchères

Le week-end étant culturel, une ballade au château où j’ai appris une page d’histoire dans laquelle sont mêlés les soyeux de Lyon et le roi de l’époque, Henri IV. Les fresques sont magnifiques! Belle sortie, bravo Roméo!!!

En 1606, Jean de Sève, écuyer, seigneur de Froment et de Villette, receveur des finances en la généralité de Lyon et prévôt de 1612 à 1614 des marchands de cette ville, acquiert la seigneurie de Fléchères.

Entre 1610 et 1616 : sur l’emplacement d’une maison forte qui défendait un gué sur la Saône, Jean de Sève édifie un château en une seule campagne de travaux. Cantonné de quatre tours carrés et ceint de larges fossés, l’édifice conserve le plan médiéval.

L’ampleur de la construction, exceptionnelle dans la région, s’explique par la présence dans le corps de logis central d’un temple protestant de deux cent cinquante mètres carrés. Depuis l’édit de Nantes de 1598, le culte réformé n’était autorisé que dans les seigneuries de haute justice ; calviniste convaincu, le nouveau propriétaire a bénéficié de ce privilège pour installer, au dernier étage du bâtiment, un lieu de culte qu’aucun élément extérieur ne permettait de signaler, exceptées les trois lucarnes, d’une dimension inhabituelle, qui symbolisaient la Trinité.

Entouré de douves, le site comprenait autrefois un jardin à la française. En 1632-1633, à la demande de Mathieu de Sève, fils de Jean, le peintre lucquois Pietro Ricci (1606-1675) réalise dans une dizaine de salles du château un ensemble de fresques représentant des scènes de chasse, des personnages en costumes de fête, des éléments d’architecture, des épisodes de la mythologie… Dans la chambre dite « des Travaux d’Hercule », le combat du héros contre l’hydre de Lerne peut se lire comme une allégorie de la lutte du chrétien contre les péchés mais peut aussi symboliser le combat des protestants (Hercule était réputé être l’ancêtre légendaire du roi Henri IV) contre la Ligue.

Sous la Révolution française, l’édifice n’eut pas trop à souffrir, mais un incendie survenu en 1793 affecta les toitures des communs et fit disparaître quelques éléments de mobilier ainsi que les archives.

En 1820, un parc paysager est aménagé. Ce sera le dernier grand chantier du château.

Au début des années 1980, le château, propriété d’un promoteur depuis 1968, est quasiment laissé à l’abandon et à la suite de nombreux vols (notamment une partie du parquet d’origine, retrouvée depuis) les services du ministère de la Culture s’alarment et envisagent le classement de l’édifice. Le 23 septembre 1983, faute du consentement du propriétaire, le ministre de la Culture déclenche, comme l’article 5 de la loi du 31 décembre 1913 l’y autorise, la procédure (exceptionnelle) dite du « classement d’office ». Il faut attendre la fin de l’année 1997 et l’acquisition du domaine par Marc Simonet-Lenglart et Pierre-Albert Almendros (propriétaires du château de Cormatin en Bourgogne) pour que soit engagée – dès 1998 et pour une période de cinq ans – une grande campagne de restauration du château et de ses jardins.

Le château est maintenant ouvert au public.

Le château au cinéma

 

    • Chateau de Flecheres - Rhone-Alpes

    Château de Fléchères

    Monument Historique privé

    Une vision d’Italie aux portes de Lyon

    Fléchères est le plus grand château ouvert à la visite aux environs de Lyon.
    Elevé d’un jet, de 1606 à 1625 et conservé intact, il offre un témoignage exceptionnel sur la vie des grands notables lyonnais au XVIIe siècle.
    En 1632, le peintre Pietro Ricchi, tout juste arrivé de Toscane, y réalise un décor étonnamment varié, qui dépasse tout ce que l’on connait en France pour cette époque, par sa qualité, son ampleur et son état de conservation.
    La visite du château permet aussi d’admirer les grandes cheminées sculptées, l’escalier à cage vide, l’appartement à boiseries Louis XV richement meublé et des cuisines anciennes "en ordre de marche".

    Le château de Fléchères Vue d’en haut !

    Le grand salon du château de Fléchères Superbe !

    Un jardin à la française, un parc à l’anglaise

    Sur 30 ha, le jardin à la française et le parc à l’anglaise sont propices à la promenade sous des arbres magnifiques et offrent de belles perspectives sur le château et les monts du Beaujolais.
    2 étoiles au Guide Michelin Lyon Beaujolais  Guide Michelin Lyon Beaujolais – Lire l’article

    Les fresques de Pietro Ricchi

J’y suis allé, na na na nanèreuuuuuuuuuuuuuu

Tes trente ans…


Il fait si beau le jour de tes trente ans, pas un nuage ni un brin de vent,
Mais pas de gateau, pas de bougies, seulement ton souvenir qui vit en moi,
La rosée perle sur la nature comme sur mes yeux pour lesquels tu es vivant,
Avant de devenir un homme tu as déjà fini d’écrire tes mémoires,
Ce fut le premier tome, on ne savait pas qu’il ny aurait pas de suivant,
Ton livre est dans ma tête et dans mon coeur, et je le lis tous les soirs,
Je te promets de ne pas être triste et de toujours aller de l’avant,
Ce sera mon cadeau pour toi, toi qui n’a pas eu le temps …..
Bon anniversaire……………….
Papa

Prendre le temps…


…il faut savoir parfois se retirer, prendre le temps de la réflexion, laisser le monde comme il est, le quitter pour se reposer.
J’ai besoin de faire ce chemin, après une période de vives escapades de tous genres, de profondes pensées, je sens que je dois me retrancher sur moi-même. Les dates fatidiques tombent, elles, sans se poser de questions, inlassablement elles passent et reviennent pour dire <<tu te souviens? Ca fait partie de ton héritage, ne fuis pas certains souvenirs car ils t’ont forgé comme tu es à présent. Ta force passe par les épreuves, vis celle-ci, encore et encore, n’oublie rien, mais tout en regardant devant!>>
 
Pfffff, regarder devant, moi je veux bien, mais e n’y vois que de l’égoïsme, de l’égocentrisme et de l’insensibilité. Quand les gens ont besoin, ils trouvent les portes fermées, alors qu’un sourire, une écoute peuvent parfois répondre aux attentes. Mais là encore on dirait que cela coûte de laisser s’exprimer quelque sentiment que ce soit, comme s’il s’agissait d’une faiblesse alors que c’est une force!!!
Gardez votre indiférence si vous n’êtes capables de ce sentiment simple et gratuit envers autrui je n’ai pas besoin de vous dans cette vie, ni dans une autre d’ailleurs! Je ferai mon chemin que très peu accompagné, mais par des gens que j’aime….
Bon courage à tous, et prenez du recul, sinon, comment voulez-vous voir tourner la pendule!
 

La solitude

 

solit.jpg (13223 octets)

 

La solitude fait partie de la nature humaine.
Mais, dans notre société aliénante,
la solitude des individus s’en trouve décuplée.
À l’ère de la communication,
jamais la solitude des

individus n’a été aussi grande.