La une sur jupiter…!


Célèbre journal dans lequel il ne faut lire qu’entre les lignes tellement il est compliqué de trouver des propos cohérents et adaptés à la situation et cela au bon moment!

J’ai beaucoup vu et écouté la version télévisée, je dois avouer que je ne savais pas ce qui allait faire partie des interdits, car c’est bien de cela qu’il s’agit!!!!

Tu sors ta poubelle, tout va bien, tu achètes ta baguette ensuite….si la boulangerie est encore ouverte depuis le dernier bulletin d’information…! Chanceux car tu as le pain sous le bras, le béret vissé sur la tête bien entendu, le boulanger a profité de tout cela pour faire flamber les prix et récupéré les pépettes, tout comme les coiffeurs…5% de hausse minimum…Ils sont beaux les garennes!!!

Puis tu rentres chez toi….Aie… un barrage, du bleu partout…l’attestation, ah ben oui mais lorsque je suis sorti il n’y en avait pas besoin!?

_ Pas de discussion, pas d’attestation = verbalisation, ‘veux pas l’savoir…135€

Si les bonnes mesures avaient été prises au bon moment et en bonne intelligence auprès des personnes et services compétents, je reste persuadé que nous n’en serions pas là…

Depuis le début de cette crise déjà et pour tout ensuite…« Ils manquent de masques, ou ils masquent des manques???!!! »

Ils tentent, tant bien que mal (souvent mal d’ailleurs) de faire « ceci – Zola » et, tout reste à faire…!

Merci aussi aux blaireaux qui, sournoisement et de manière imbécile, ont tout fait de travers sur les bords de canaux St Martin ou autres, rivières de tous départements, hangars pour la teuf et tout cela sans aucune protection…comme une volonté d’infecter quiconque passe à proximité… !

Depuis le début !!! Vous vous souvenez…Clap, clap, clap tous les soirs à vingt heures… Il suffisait juste réfléchir et faire attention aux gestes bien expliqués par les professionnels de santé…que je soutiens encore en ce moment….

Sans me faire remarquer sur ma terrasse et sans taper dans mes mains…

Mesdames et messieurs, professionnel(le)s de santé de tous rangs et tous établissements, vous avez droit à mon respect et mon admiration…Je ne suis pas sorti pour vous applaudir, mais sachez que depuis le début je vous admire.

A nous tous, je livre cette réflexion….

_ On n’est pas près d’aller à la vogue!!!

jr, (vacciné Covid 1 ère dose)

(Une vogue est l’appellation utilisée dans l’aire francoprovençale (correspondant en France à la majeure partie de la région Rhône-Alpes), dans le Velay, et dans le canton de Genève pour désigner les Fêtes votives (ou fêtes patronales) annuelles de chaque commune. Généralement celle-ci consiste en une fête foraine (manèges, attractions, auto-tamponnantes ou tamponneuses…). C’est également lors des vogues que se tiennent les fêtes des conscrits qui honorent les classes de naissance.)

Y’a quelqu’un…?


Dernier billet …heuuuu…vers juin « 20quelque chose » je pense…mais pas certain non plus,

Alors quoi de neuf? Je rentre juste de ma séance marche de randonnée. Ah oui dis-donc, j’ai même obtenu aujourd’hui une médaille, la huitième dans cette discipline…et même que c’est vrai!

5 000 000 de pas en 500 jours (cinq millions dans les baskets!) ….’m’est arrivé plein de trucs aussi, des biens, des marrants et des moins cools…

Alors, de confinement en couvre-feu (j’ai cette dernière appellation en horreur!), puis de fin de confinement en risque de recommencement de celui-ci…parce certains déconfits, ne mentent qu’à nous et nous obligent à ne pas faire ce que nous aimerions pourtant pratiquer les uns avec les autres et les uns dans les autres aussi d’ailleurs!!! Minable, lamentable, intolérable… Cela me rappelle l’école primaire…

_ Lui;

<<Qui a fait ci…? Ou encore qui a fait ça?>>

_ Nous, pas c… car nous sommes en formation de roublards quand même;

_ Pas un mot ni un geste.

<<C’est personne donc….? Bon, toute la classe sera punie!>>

Eh bien là, pas mal d’années plus tard, c’est pareil! Rien n’a changé, à part que c’est un premier d’la classe qui se défoule. Entre Super Mario Casse-tête et Juju Piter, on n’est pas sortis d’l’auberge! (Surtout qu’elles sont et restent fermées!) Nous sommes arrivés à un ° de « je ne sais pas comment nommer cette état de fait ».

Du coup, pour m’occuper et taper un peu dans le positif, j’ai changé d’automobile l’année dernière, j’ai acheté une blanche, c’est une Covid 19, super écolo, elle fonctionne au bambou et à l’eucalyptus, deux strapontins à l’avant, un guidon à gauche. ‘consomme rien la charrette, ‘z’ont été obligés d’me faire une ristourne sur le premier entretien car pas assez de kilomètres, rapport au covid (19.00€) bien sûr!!!

Bon, j’vais faire un tour sur la toile, histoire de mettre un grain de fantaisie là où il en manque…Tenez bon, ‘faut pas lâcher…..Nous sommes forts, majeurs….mais pas vaccinés hélas……….En tout cas, je sais aujourd’hui où m’adresser si je n’ai besoin de rien!

(chuttttttttttttttttttttt, c’est pas l’moment d’les énerver les dépourvus d’la s’ringue!)

Ciao

<p value="<amp-fit-text layout="fixed-height" min-font-size="6" max-font-size="72" height="80">

Le printemps…


…c’est pour demain, (sur le calendrier!)

…hier, nous connaissions cela…

 

…demain…ce sera ça!

Plus nous nous respecterons ces consignes de confinement (200px-profanity_svg_LI de m….) les uns et les autres, plus vite nous pourrons reprendre la poudre d’escampette et profiter de ce nouveau printemps,

…à très bientôt…

 

 

Quel pari pour Notre Dame…!


L’élite, les futurs décideurs, les personnes qui craignent que leurs enfants n’empruntent que des voies manuelles pour leurs formations diverses, ceux qui refusent parfois d’entendre ces mêmes enfants…ce sont souvent les mêmes d’ailleurs! Ce billet, en partie écrit pour acter la future suppression de l’E.N.A., ceux qui en sont sortis précédemment n’ont pas compris qu’un pays ne peut fonctionner qu’avec des « têtes », quelle erreur car nous constatons où cela nous mène, il faut aussi des bras, des jambes et des idées… pour créer, et pour entretenir les oeuvres des aînés, pour marcher dans leurs pas afin de ne pas les oublier totalement.

 

Il est vraiment regrettable et dommageable pour le pays de ne reconnaître qu’aujourd’hui qu’il nous manque des artisans, des maîtres-artisans, des compagnons de toutes corporations…et savez-vous que beaucoup sont des artistes en herbe?

Les métiers manuels ont été tellement décalés dans l’esprit de nos élites, maintenant ils crient avec conviction que nous manquons de professionnels….!!! C’est assez lamentable, il aura fallu une perte immense, mais heureusement partielle de ce monument aimé de tous pour que nos « décideurs » se mobilisent pour guider des convictions et aussi faire naître des passions qui l’une comme l’autre sont gérées par des cerveaux qui ne sont jamais entrés à l’E.N.A. pour autre tâche que de créer des chef-d’oeuvres admirés de tous…

Il faut des décideurs, l’E.N.A., à mon sens n’est pas le problème ni vraiment le sujet, ce qui l’a été c’est le dénigrement de nos filières professionnelles depuis bien des décennies au cours des mandats de nos élus tellement bien « formés » mais qui n’ont rien vu….Quelle erreur !!!!!!

Aujourd’hui vous criez « AU SECOURS…! »

Oui Messieurs d’en haut, les zélus zêlés, il y a des bras, des esprits et des cœurs passionnés avec de hautes compétences qui reconstruiront …si vous leur donnez les moyens nécessaires pour accomplir leurs diverses tâches, mais ne vous y trompez pas, vous n’avez pas été bons en votre temps, vous n’avez rien compris et maintenant vous avez la larme à l’œil… alors qu’il suffisait en temps utiles d’avoir plutôt l’alarme à l’œil…

 

 

Il faut des décideurs, il faut aussi des mains guidées par des savoir-faire  ingénieux, il faut des visionnaires géniaux pour des créations toujours plus audacieuses, il faut des artisans, il faut des chefs d’entreprises..cela s’appelle la société….et ne les voyez plus ces voies professionnelles différentes comme des fonctions subalternes aux vôtres… Seul, on peut moins, ensemble nous pouvons tout…

jeuxolympiques

Rendez-vous en 2024, le pari sera t-il tenu…? Quel beau parcours pour les  J.O.

(5 ans)

Cela fait très justement un lustre …pour la ville lumière!!!

 

 

 

 

Tu as pris de l’altitude….


….mais tu ne n’atterriras plus hélas…

De Bretagne, dès l’atterrissage à Nantes Atlantique, tu as bravé tous les rond-point de cette région avec « Picasso » comme si tu voulais décoller et quitter cette terre qui semblait t’emprisonner. Ta passion était née!

Tu m’as accompagné en tant que passager pour mes débuts de motard…

Je t’ai accompagné en tant que passager pour tes débuts de pilote…

Avec toi, j’ai fait quelques vols;

  • Au dessus de l’île de Bréhat, brrrrrrrrr, là déjà, ce trou d’air au décollage m’avait glacé le sang, pour le survol de ce coin de paradis, un 14 juillet à bord de l’avion que j’avais affrété pour toi « Fêtnat » comme j’aimais te nommer.
  • Au dessus du barrage de Vouglans, j’ai compris que ta passion grandissait au quotidien, copilote, j’ai partagé avec plaisir ces quelques escapades.
  • Au dessus du Bugey, nous avons survolé mon lieu de naissance, j’avais auparavant averti ma sœur qui faisait de larges moulinets pour nous saluer alors que toi tu excellais à éviter mes montagnes tellement cette vallée est encaissée!

 

De Tel Aviv à New-York tu as laissé une empreinte.

Citoyen du monde, tu as passé bien des frontières, mais sans jamais oublier le nid, en Haute Savoie, à deux pas de la Suisse où tu as exercé avant de t’envoler pour ces Etats Unis où tu as ressenti la distance… et tu as commencé à affûter ton esprit critique 🙂

Cette volonté de créer ton mouvement, l’O.E.I.L. baptisé ainsi pour crier au monde que;

Les membres de « l’Organisation des Électeurs  Inquiets et Lucides »… ne lâcheront jamais l’affaire. 🙂 tu nous en as parlé bien souvent 🙂 !

Une seule voix, la tienne = un seul membre, toi!!! 🙂

Hier, tu as posé ton appareil, un peu trop brutalement, tu vas à présent planer dans nos souvenirs…

Un avion de tourisme s’écrase à Corlier (Ain) : deux personnes sont décédées

« Ce mardi après-midi, vers 16h30, un avion de tourisme s’est écrasé sur la piste l’altiport de Corlier, dans l’Ain. Les deux personnes à bord, des membres d’un aéro-club du Mâconnais, sont décédées. » 

Ta passion, au point d’acquérir ton propre appareil, t’aura fait vibrer, pendant un temps tu allais et venais avec ton manuel d’instruction dans ta mallette, tu poussais ma porte ou celle du troisième larron, vêtu de ton imperméable avec l’ami du moment « Aberlour » …

Avec toi j’ai passé quelques limites que je n’aurai sans doute jamais atteintes.

De Édimbourg à Montpellier, de Saint-Brieuc à Garnerans …. et j’en oublie…., nous avons partagé, projeté, fabriqué, plein de souvenirs qui resteront en nous comme des moments d’exception.

Salut FêtNat…

 

On n’est pas là….


…pour se faire engueuler!

  • Je n’irai pas au défilé.
  • Je ne regarderai pas l’étape du jour.
  • Je n’écouterai pas la radio.
  • Je ne regarderai pas la télé.
  • Je n’aurai pas envie d’avoir envie…

Je vais partir, sac au dos et après avoir arrosé mes plantes, je mettrai un bon bouquin au fond du sac, un pique-nique et une bouteille d’eau, pas de radio ni téléphone, pas envie de parler à ceux qui ne savent écouter, pas envie d’échanger avec ceux qui serrent les points, pas envie de subir, je vais reprendre ma Bastille!

Juste besoin de sourires…

Bonne journée, et…..RÉSISTEZ…!!!!!

Ils ont dit…


« C’est entre trente et trente et un ans que les femmes vivent les dix meilleures années de leur vie. »

   Sacha Guitry

« J’aimerais être une femme et aimer un homme comme moi. »

   Wolinsky

« Quand on achète un livre aujourd’hui, ce n’est pas pour le lire, c’est pour l’avoir lu… »

   Charles De Gaule

« A force d’accepter les honneurs, on finit par croire qu’on les mérite. »

   Gilbert Cesbron

« Comme elle avait parfois des remords, elle s’imaginait qu’elle avait du coeur. »

   Sacha Guitry

« Le sommeil est une tentative d’évasion, la mort est une évasion réussie. »

   Tomi Ungerer

 

Il touche à sa fin…


…ce mois de janvier, mois pendant lequel nous nous devons de souhaiter du merveilleux, du sensationnel, des montagnes de grands bonheurs et une multitude de bonnes nouvelles à toutes les personnes croisées ou rencontrées ici et là, la-bas où ailleurs et pour lesquelles nous n’avons pas toujours une approche naturelle et sincère…mais il faut le faire, le croire, et surtout le reproduire années après années… Ça va pas non?!

Et quoi encore???

Ça me gave grave, (le « gavegrave » est un état psychique de plus en plus courant dans cette société qui évolue pourtant chaque jour mais pas forcément dans le sens que nous souhaiterions). C’est pourquoi depuis quelques temps, je diffuse ces bons vœux le plus naturellement et aussi sincèrement qu’il m’est donné de le croire et de le faire.

Je l’ai fait, j’ai été ravi d’échanger ces belles et bonnes paroles, ces mots simples et directs, ces mots posés sur des cartes choisies pour des vœux postés et envoyés aux quatre coins de France et de « l’avare » 🙂 , (qui, lui aussi, mérite quelques égards s’il exerce sa pingrerie de bonne foi 🙂  ).

Oui, cela me « gavegrave » mais bon, je l’ai fait, je l’assume. J’ai pris conscience de tout ça hier matin, bizarrement, simplement, lorsqu’une charmante femme blonde, que je croise de temps en temps,  s’est avancée vers moi en souriant et en prononçant les mots magiques, cette formule banale dans certains cas et là, j’ai bien aimé. Ce qui fait que j’écris ce billet aujourd’hui pour dénoncer les cas de « nous devons souhaiter en cette période… » plutôt que, en regardant l’autre dans les yeux ou appuyer avec douceur sur la mine du crayon qui habille la carte du moment, je te…je vous… souhaite du bonheur et de la santé.

Voilà pour aujourd’hui…après une nuit blanche, je ne tiens pas à passer un jour noir…alors voici le pourquoi en quelques mots

Bon, si j’ai oublié des gens que j’aime, je les inclus bien volontiers dans ces vœux tardifs mais réfléchis… Et….

Joyeuses Pâques….car je ne tiens pas à être en retard une nouvelle fois!