On a sonné à ma porte….


Le début:

Cela fait un mois maintenant que j’ai littéralement perdu mon bras droit et j’ai du mal à être épaulé dans ce quotidien devenu compliqué dans l’exécution de tâches diverses mais pourtant indispensables. C’est une des raisons de mes longues absences sur ce site.

Le fait d’être dirigé vers un spécialiste Suisse (horloger et restaurateur de systèmes de tringleries et ressorts pour vieilles pendules) et ainsi répondre à mes besoins du moment, me prend tout mon temps.

Aller dans ce pays voisin de quelques dizaines de kilomètres d’ici attise forcément la convoitise d’autres personnes attentives au placement d’images filigranées et diverses et  conditionnées en liasses.

C’est alors que l’on a sonné à ma porte…. Je regarde par le judas, qui n’a jamais si bien porté son nom, et, des hommes, pas des « d’mis sels » venus pour le goûter, attendaient que j’ouvre.

 

…je n’ai pas dégagé le pêne… Je ne digère ce genre de pruneaux…!

‘faut pas m’prendre pour un cave!!!

Il y avait bien longtemps que je n’avais pas posé de petit délire sur la page… Voilà qui est fait 🙂

(par contre, pour l’épaule droite, le « blème » est bien réel, l’usage du bras est compromis)

Une nuit à thème…


…ou, du piston au pétrin!

Mal inspiré, mal dans la peau, mal engagé…jusque mal sous la couette.

Tous les facteurs ont été réunis pour une nuit d’enfer (dans le sens propre du terme). Et puis mon lit n’est pas si large pour y accueillir autant de facteurs!!! 😉

J’ai fait un rêve qui à eu pour effet de distendre tous les nerfs qui m’habitent…

(non, je vous en prie, suivez sans imaginer je ne sais quoi…Pfff)

Bref, claqué, je m’endors assez vite. Dans mes nuages, je me mets à imaginer ce scénario….

_ Je rentre de virée… je ne me souviens pas du point de départ…J’arrive en bécane sur le lieu de garage, il y a là un camion semi-remorque stationné sur le bitume.

images-camion-bleu(C’est bien lui dans mon rêve…)

Je monte la moto dans la remorque, comment? pouhhh, je n’en sais rien, je vais me mettre à l’horizontal…vous remarquerez, cela fait la deuxième fois de la journée!!! Il faudra que je remédie à cela, je ne peux passer cette vie à dormir…avec plein de facteurs qui plus est.

Alors, je ne sais plus comment situer la scène…Dormais-je déjà lorsque l’inquiétude, à son comble, a investi tout mon « moi »? Brutalement en tout cas, naquit en moi cette horrible pensée…le camion, la bécane, pourquoi la bécane dans ce camion, il est à qui ce bahut???

Je retourne sur le parking…Enfin, je suis sur le lieu de mon cauchemar, téléporté sans doute?!

…PLUS DE CAMION… PLUS DE REMORQUE……..Et… plus de moto 😦

Pourquoi ai-je monté la bécane dans ce p… d’camion sans me soucier du parcours qu’il lui restait à couvrir?

Mal, très mal, trop mal…………..Dans mon « malrêve » je me suis mis à parcourir toutes les rues, toutes les places, tous les parkings de ce lieu inconnu et situé nulle part à la recherche du camion, bleu avec une cabine reculée, genre camion américain bardé de chromes et autres artifices. L’assurance ne couvrira pas une telle bourde de ma part…je suis mal, je suis mort nerveusement, ma tête bourdonne, mes lèvres marmonnent, mes yeux s’étonnent…

…LE RÉVEIL!!! …

A cet instant, retour progressif à la réalité, confus, comme sortant d’une brume épaisse…puis moins dense… Mais pas encore net… (mais non, pas en cornette…et ta soeur…!)

J’ai du réfléchir un moment, la moto……..Ah oui, elle est chez Harley Davidson, en révision et nettoyage de sa robe « Cool-blue-pearl » Bizarre de garer l’automobile et de ne pas voir mon « Sportster » à l’abri (facteur aggravant ou déclencheur…encore un!)

Il reste de cette nuit funeste un mal de tête, des nerfs en boule, un long moment dans un pétrin où je piétinais sans espoir…avec une mine enfarinée.

Pétrin, boule, enfariné…………….Vous savez quoi???

J’ai pris de la farine, de l’eau, du sel, mis mes mains autour…..et comme j’étais pétri d’émotion, ça a donné ça…………

J’ai fait du pain!!!wp_20170122_10_45_42_pro

Conclusion: rêve réel mais sujet complètement fou, angoisse véritable et réveil perturbé, pain pétri et cuit dans mes murs, comme pour chasser les mauvaises ondes de cette nuit mouvementée…Sans doute à cause d’une Valentine trop bien cachée?!

(Où es-tu Mamoto, où es-tu Valentine???)

Ambiance Sud-Américaine…


histoire vraie!

…au super-market!

Hier soir, cool Raoul devant une rétrospective musicale sur les groupes de couleur, mon corps malade de l’esprit se mit à fonctionner…

Et les Haricots Rouges..

Que sont-ils devenus?

…et les Chaussettes noires…???

C’est là que mon corps malade est entré en scène… J’explique;

<<Demain je vais me cuisiner des haricots rouges!!!>>

Je passe à la cuisine pour faire tremper quelques graines achetées la semaine précédente, j’ouvre le paquet et……………….

……..Damned, des lentilles vertes!

Je regarde à nouveau le paquet………… « Haricots rouges »!

Trompé, roulé dans la farine pour me donner une « figure de pain cuit » « et des yeux de merlan frit » (eh oui, ce sont des insultes culinaires!)

J’ai donc fait des pâtes…

Et c’est là que le titre de ce billet prend tout son bon sens alors que moi, j’ai perdu le mien… Ce matin, après mon rendez-vous au labo, je me suis rendu au market du CCD (Centre Commercial de La Dombes), là,  je vois madame Market à l’accueil (mais non, ce n’est pas son nom!).

Je lui explique mon envie d’haricots rouges et bla bla bla…., elle me regarde avec des yeux de merlan frit, elle aussi…(cela aide pour la bonne compréhension du scénario)

Après une invitation à remplacer mon produit, je vais choisir un autre paquet de ces rares et joueurs haricots rouges…….. à la mode « David Copperfield »

téléchargement MARACAS

Au milieu de la gondole, me voici en train de secouer les paquets « façon maracas« , au milieu d’une gondole, à bord, c’est en principe de la mandoline que l’on use… mais je ne fais jamais les choses comme tout le monde, c’est une particularité personnelle… Bref, je secoue, j’analyse les bruits et j’arrive à différencier le bruit des paquets de haricots rouges qui contiennent des lentilles et le bruit des paquets de haricots rouges qui contiennent… tenez-vous bien…………………..DES HARICOTS ROUGES………..!

(essayez de suivre je vous prie)

Il était environ 8h45, les clients autour de moi m’ont dévisagé en pensant sans doute, si jeune , si tôt et déjà bourré….!

J’ai signalé à madame Market, aussi sec, que certains de ces paquets ne contenaient pas le produit indiqué…

Nous avons bien ri (non non, il n’y a pas de « z », puisqu’il s’agit de haricots rouges)

De retour à la base, j’ai ouvert le paquet et belle et bonne surprise, il est rempli de:………… haricots rouges

Cette aventure n’a pas altéré mon moral en l’assombrissant à la couleur de mes chaussettes qui sont noires, mes yeux, eux,  sont aux couleurs des maracas…….. et des haricots rouges………..!

N’empêche que je vous ai trouvé des vidéos d’enfer pour illustrer ce morceau de vie d’un aventurier… 🙂

(vécu entre le 29 mai 2016 au soir

et le 30 mai 2016 au matin…)

Lire la suite

Après une conversation ….


…intéressante mais très désintéressée par moi-même.

Un copain ne recevait pas mes mails et cela depuis plus années, pourtant connecté plus qu’il n’en a besoin!!!

Étonné de mon « silence », il a pris son téléphone (connecté lui-aussi) et allo bla bla, nous avons pu enfin échanger quelques propos. C’est dingue cette invention, il faut dire que cet appareil ne sert que depuis plusieurs dizaines d’années, bien avant l’informatique qui, parait-il, rapproche les gens, les peuples tout en ignorant ses voisins!

De quoi rester sur le c… !

Ce pote m’a donc vanté la merveilleuse invention qu’est le mail en temps réel.

<<D’accord! >> lui répondis-je, et tout devient si simple, tout y passe comme, la cuisine, le travail, l’éducation, la banque, les opérations boursières,  le gaz et électricité, enfin tout…!

<<Mais que se passe t-il lorsque tu vas au toilettes?>> lui demandais-je.

Alors, pour lui, j’ai sélectionné quelques idées pratiques, « les toilettes connectées ».

Exemples à l’appui:

Le Travail:

images PAPIER TOILETTE FAUX-CULS(Pour les faux-derch…)

La Banque, l’argent, les placements:

Le Culte:

images PAPIER TOILETTE PAPALE

Pour les Matheux:

images PAPIER TOILETTE MATHEUX

Et aussi et surtout informatique:

images PAPIER TOILETTE INFORMATICIEN COMPULSIF-001(Si vous avez penché la tête pour lire, vous êtes déjà atteint)

Alors je crie:

<<téléchargement stop

>>

Pour retrouver une vie normale, évitez les:

téléchargement PAPIER TOILETTE ZONE DANGEREUSE

et ne vous servez que du papier:

images PAPIER TOILETTE DU RETRAITE

_Tiens, mon pote ne m’a pas rappelé depuis!?_

🙂

Le sujet est préoccupant, impossible de laisser dans la ouate ce phénomène de société et je devais en parler, déjà à mon pote, et si son téléphone est en dérangement, il pourra toujours se connecter et alors me lire…

🙂

Je me moque, un peu, beaucoup, pas passionnément…mais à la folie!!! Mais oui, c’est bien tout ça….

…lorsque ça fonctionne! 😦

5 août, St L’Abel… :-)


Histoire
Ce prénom est souvent apparenté au terme assyrien ablu qui signifie « fils ». L’Abel est l’un des fils d’Adam et Ève dans l’Ancien Testament. Cet éleveur de brebis fut tué par Caïn, son frère jaloux de ne pas être autorisé par Dieu à procéder à des sacrifices. Abel eut un certain succès en France au début du XXe siècle. Toutefois, sa popularité s’est fortement atténuée depuis les années 1930 et il est actuellement de moins en moins attribué.
Signification du prénom
Le prénom L’Abel dérive de l’hébreu hevel qui signifie « buée » et symboliserait la fragilité de ce qui passe.
St Abel
5 août 2015. Souhaitez sa fête à St L’Abel, il est de bon ton d’y penser la veille…
Caractère
L’Abel est de nature versatile. C’est un leader né, sachant ajuster son attitude en fonction des situations qu’il rencontre. Ne vous fiez jamais aux apparences qu’il pourrait vous dévoiler. Prenez plutôt le temps de le connaître. L’Abel est aussi un homme doté d’une grande ingéniosité, et même d’une certaine malice. Il maîtrise parfaitement l’art du discours et pourrait aisément charmer voire manipuler son auditoire. Il se réalise volontiers dans le commerce et possède un véritable don pour les affaires. Travailleur actif et persévérant, il est raisonnable et ne compte pas sur le facteur chance pour réussir. Chaleureux, rieur et espiègle, sa compagnie est particulièrement amusante.
Saint patron
Le 5 août, on honore saint Abel, un bénédictin qui fut nommé archevêque de Reims par Pépin le Bref au VIIIe siècle.
Ses couleurs préférées
Voir les deux principaux exemples ci-dessous
Ceci expliqué, nous employons très souvent cette appellation au quotidien. Oui, en effet, qui n’a jamais exprimé…?
– L’Abel bleu(e)!

Lors des multiples feux d’artifices

– L’Abel rouge!

Lorsque nous remplissons notre caddy

– Et aussi et surtout, depuis le tout début en 1899, L’Abel et la bête…!

http://www.allocine.fr/_video/iblogvision.aspx?cmedia=19540369

Bon, j’explique le sens de ce billet, au hasard du calendrier je puise des idées, loufoques, amusantes, délirantes et « n’importe quoi (ou « portnawack »). Devant ce fait de calme relatif sur notre toile pour cause de vacances annuelles de chacun, j’ai voulu faire du « potnawack pour dérider un peu l’atmosphère. Que serait cette vie sans un brin de folie…???!!!

Entre sérieux et histoire et aussi, hélas, mes délires…

Mais demain, 5 août, nous fêterons bien St Abel…

Soyez indulgent ou ne le soyez pas, moi, je m’amuse… 😉