C’est super!


A présent, je peux mettre dans mon nouveau garage, une voiture, trois motos, mes deux vélos, il y a un lit, des rayons pleins de matériels divers.

Voilà qui me ravit…

Il fait beau, et je reviens de ballade………pas de quoi se plaindre en fait….

Publicités

Comme il fait beau…


Robin…je vais prendre ma moto et aller sillonner les routes après m’avoir enduit la bouche de plâtre et de clous de girofle. Le plâtre pour caler les dents, l’épice pour calmer la douleur…Epicétou !

19°C à 9h40, cela faisait longtemps que nous n’avons pas eu cette chance je vais donc la saisir.

Un p’tit café, une p’tite douchette, ma robe bleue et hop en selle pour aller voir mon pote Claude qui essaie de dénicher un avion à Macon, ‘vous raconte pas les vibrations dans la ganache. Aie d’avance, non, un bon coup de cognac (avant le plâtre) et la douleur va disparaitre…peut être?

Allez, c’est parti ………….Vroum vroum, ‘allons le disperser ce p…. de nuage!

 

  5938582488_500ER5

Epouvantable…


…le mal aux dents qui m’habite!!! Oui, aux dents, pas à la…, lisez correctement que diable! Je vais devoir m’assoir sur le siège de torture du menteur, oui, menteur car je l’ai appelé et le répondeur m’a dit qu’il était absent, pffffffffff, un mensonge! Normal, c’est un arracheur de dents.

Que dieu me prothèse, d’abord pour la douleur et puis pour le prix (de la prothèse)

Donc, dès que gariguette sera libre (mon dentiste s’appelle Fraisier) j’irai me faire soigner tout en faisant un bridge, en attendant, je prends mon mal en patience avant que le mâle impatient puisse aller et venir avec son plus beau sourire.

Mais rassurez-vous, je n’ai aucune dent contre vous….Molaire soit qui mal y pense.

Journée studieuse….


Je vais avaler une montagne d’informations composée de vingt fiches titrées, avec plusieurs thèmes établis eux-même de sujets définis par des mots clefs (et toujours pas celle de la moto!!!!)

Je pense que ça va me prendre la tête un max mais il faut en passer par là pour réussir mon oral d’examen.

Bonne journée à vous, moi je retourne en classe….à 75 ans, oups, dans le désordre ça fait plus…57 suffiront!

Saperlipopette!


Oui, saperlipopette car j’ai perdu hier la clef de contact de ma motocyclette!!!

De bonne heure (bon, vers 10h30, faut pas exagérer non plus) et de bonne humeur, j’arrive au garage décidé à gagner encore de la place pour entreposer mon matériel roulant et non roulant…

Pour tout ça, j’ai un trousseau de clefs à faire pâlir le pire de matons, je sors tout, je démonte tous les rayons, j’organise différemment. Ravi car j’ai gagné une place considérable, je rentre alors l’automobile, la moto en longueur, les vélos en suspension…Nickel!!!

Je remonte à l’appart pour prendre une bonne douche, je vêt mon corps d’athlète  d’effets aptes à la conduite motocycliste quand tout à coup, horreur, crainte et stupéfaction, impossible de mettre la main sur la clef de ma Yamaha.

Je descends au garage, contrôle tous les endroits susceptibles de cacher cette p… de clef de m…., rien!

Je fais, à pied, le trajet jusqu’à l’immeuble en regardant par terre, comme si j’avais commis le pire des méfaits. Rien, j’ai même regardé dans la boite aux lettres, rien! Dans l’ascendeur, rien! Dans tous mes vêtements, rien!

Sous les meubles, rien!

Je redescends par l’escalier, rien!

Je marche jusqu’au garage, fouille dans l’herbe, j’y ai trouvé quelques crottes de chiens et un je”ton de caddy de supermarché mais sans plus, je ressors l’automobile, fouille sous les sièges, dans le coffre et toujours peau de z……..i !

Je remets l’automobile à sa place, Je remonte à l’appartement en empruntant un autre chemin et devinez quoi? Je vous le demande……….rien !!!!

J’ai du faire trois où quatre kilomètres en regardant le sol, les voisins ont du me prendre pour un débile (oui, je sais!)

Je ne sais plus………..ahhhhhhhhhh, peut être dans le parapluie qui est dans l’automobile, c’est là que j’avais égaré les clefs de ma voiture la semaine dernière, je les cherchais partout et elles s’étaient subrepticement enfilées entre les baleines…….Un quart d’heure pour mettre la main dessus…..Mais c’est une autre histoire, je ne vous la raconterai pas…….Une histoire de clefs n’est pas passionnante……..

Quoi que…………J’aime les histoires qui finissent bien! Savez vous où sont les clefs de ma motocyclette???

Le plus charmant des rallyes


Elles vont bientôt arriver….

Les hirondelles sont des oiseaux migrateurs familiers qui installent leurs nids près des habitations (traditionnellement dans les granges et étables). Ces oiseaux font partie de la famille des Hirundinidae, dont ils constituent la sous-famille des Hirundininae. Ils symbolisent traditionnellement l’arrivée du printemps, car leur retour d’hivernage en Afrique se fait dès les premiers beaux jours, pour nicher et se reproduire en Europe. Ce voyage de retour représente un périple qui peut dépasser les 10 000 km, avec pour seul carburant quelques grammes de graisse. Dès que les petits sont autonomes, les hirondelles se mettent à préparer la migration suivante en accumulant les réserves de graisse nécessaires. Mais avant d’être autonome, chaque oisillon semble se résumer à un bec tant celui-ci est ouvert. Il attend que ses parents lui apportent de quoi se nourrir. Pour trouver toute cette nourriture, les parents parcourent en moyenne 300 km par jour ; et ce, durant trois semaines.

dessin_hirondelle

Comme le pigeon et bien d’autres migrateurs, l’hirondelle retrouve le lieu où elle nichait l’année passée, lorsqu’elle revient d’Afrique. Ce qui explique peut-être qu’elle ne recolonise que difficilement les villes d’où elle a disparu, même quand les conditions de pollution ou de menaces pour elle semblent avoir diminué.

Ses effectifs connaissent une très forte régression depuis les années 1970 environ, qui tend à s’aggraver : une baisse de 84% sur 10 ans a été répertoriée pour l’hirondelle de fenêtre (source CRBPO, sujette à interprétation, en raison de variations naturelles de populations existant également, mais jugée préoccupante par les ornithologues). Cette régression pourrait s’expliquer par la raréfaction de sa nourriture unique, les insectes volants (voir l’article pesticides, mais il est curieux de constater que des villes qui se ressemblent en ont pour certaines conservé des populations importantes alors que d’autres ont perdu leurs hirondelles). La présence de nombreux espaces boisés et d’eau dans les villes semblent des facteurs favorables.

Elles se préparent à quitter l’Afrique et nous griser avec leurs cris “porte bonheur” et annonciateurs du printemps. Je les attends avec impatience….