Canicule….


…d’actualité!

Au plus chaud de l’été, un braqueur américain poursuivi par les forces de l’ordre aboutit dans une ferme de la Beauce où il va devenir l’objet de toutes les très fortes tensions de ce milieu de rustres aussi fermés que violents, y compris les poursuites sexuelles d’une nymphomane.

C’est fou ce que la chaleur peut déclencher comme comportements!

Comment … Non, non, plus rien à écrire sur le sujet…

<<Bigre, ‘fait chaud dehors!>>

You expected what?

Publicités

C’est pour demain….


…Au moment ou tout m’irrite (salaire!), ou tout devient violence, ou certains (beaucoup trop même!) font « portnawack »…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

…il m’est venu cette pensée;

Demain, il sera temps de souhaiter UNE BONNE DEMI-ANNÉE !

Six mois pile!!!

Alors, à cette occasion, je vous envoie ce petit diaporama, pas de neige, pas de traîneau, pas de rennes, eh oui, voilà l’été …

…et après ces quatre belles bulles…

images Tchin-tchin…En voici d’autres!

Bonne demi-année à tous…!

🙂

Le Compagnonnage…


Le terme « compagnonnage » n’apparaît dans la langue française que vers 1719, pour désigner le temps du stage professionnel qu’un compagnon devait faire chez un maître. « Du latin populaire *companionem, proprement, « celui qui partage le pain avec un autre », de cum, « avec », et panis, « pain ». Du cas sujet compain est issu de copain ».

Le compagnonnage français a été inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité en 2010 sous le titre « Le compagnonnage, réseau de transmission des savoirs et des identités par le métier ». Un comité intergouvernemental de l’UNESCO réuni à Nairobi y a vu « un moyen unique de transmettre des savoirs et savoir-faire ».

Ma vérité…


Lorsque je vois ce qui se passe et que j’entends ce qui se dit…

…J’ai bien raison de penser ce que je pense…!

Ah si…


…seulement je pouvais rendre tout cela possible!

Pendant ces dernières semaines je suis beaucoup sorti. J’ai rencontré beaucoup de personnes parmi lesquelles  j’ai entendu bon nombre de propos, intéressants, gênants parfois, encourageants et aussi hélas, absurdes! J’ai mixé tout ça et j’ai retrouvé des rêves, mes rêves…*

J’ai envie de cueillir des oranges, des citrons, sentir des parfums, partager des rires et même des fou-rires, écouter parler des gens qui n’ont rien à vendre ni à imposer. faire pousser un potager, des fleurs, les cueillir avec des potes âgés ou des jeunes avec des idées identiques (il y en a!) Échanger avec eux des pratiques, des astuces, des moments simples mais enrichissants, car la véritable fortune, à mes yeux, n’est pas ce que l’on a dans la poche mais dans le coeur et l’esprit. Nous asseoir ensemble sur un croissant de lune avec une ligne de pèche qui plonge dans le vide et le soir venu, entamer des discussions pour adoucir le quotidien…Bref, ne mettre de l’huile sur le feu uniquement pour faire griller quelque chose à partager…

images lune

Peu importe l’endroit, peu importe le cadre, peu importe ces personnes, juste autre chose, concret, doux, sans agressivité et sans aucun « moi je ».

En tout cas, plus rien d’actuel, juste une autre vie…

N’oubliez jamais vos rêves!