Tu parles d’un œuf…!


Pâques approche, et je souhaite vous faire partager ces récits que j’affectionne sur l’origine des choses, des événements…

Symbole de vie et de renaissance le plus universel et le plus vieux, l’œuf est associé à de nombreux rituels.

L'OEUF

Avant le christianisme.

Les Égyptiens, les Perses, les Chinois avaient pour habitude de teindre des œufs et de les offrir à leurs proches au printemps pour symboliser le renouveau de la vie, que cela coïncide ou non avec une fête religieuse.

Eu Ukraine également, dès la Préhistoire dit-on, l’acte de décorer les œufs était rituellement associé à la venue du printemps.

Mais pourquoi des œufs à Pâques?

Je préfère les versions précédente à celle qui suit, mais bon!

Dans le monde chrétien, l’œuf berceau de la vie, évoque la résurrection du Christ. Mais la tradition de donner des œufs au moment de Pâques a une explication beaucoup plus réaliste: l’Eglise ayant interdit la consommation d’œufs durant le carême, soit quarante jours avant Pâques, il fallait bien utiliser la grande quantité d’œufs qui résultait de cette période de jeûne? Car les poules, sourdes au mots d’ordre de l’Eglise (et je les comprends bien), continuaient de pondre!

Ceux qui possédaient un vaste poulailler devaient en donner pour qu’ils ne se perdent pas. Il devint habituel d’offrir aux voisins, à la famille, aux amis, un panier d’œufs que l’on prenait soin de décorer.

Oeuf ficieusement ou ficiellement, voilà un brin d’histoire à raconter aux enfants qui, eux, les préfèrent en chocolat bien évidemment 🙂