32 ème semaine…


Autour du 11 août, le ciel se strie d’étoile filantes:

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est l’essaim météorique des Perséides qui traverse les nuits de la mi-août.

Ces phénomènes lumineux, qui ont intrigué nos ancêtres, ont donné lieu à de multiples croyances et dictons météorologiques:

« Étoiles filantes plus tôt que d’habitude, pluie »

« Quantité d’étoiles filantes, signe de pluie où de vent »

« Vers le bord où file une étoile, le vent soufflera dans la voile »

Les anciens pensaient que les étoiles filantes étaient signe de vent, ce qui est faux.

La direction que prennent les étoiles filantes en entrant dans l’atmosphère dépend uniquement de leur trajectoire par rapport à la terre.

Croisons les doigts….


« S’il pleut à la St Médard, il pleut quarante jours plus tard »

8 juin, Saint-Médard. Dicton encore très connu. Il est parfois suivi de:

« Mais vient le bon saint Barnabé Qui peut encore tout raccommoder ».

La Saint-Barnabé est le 11 juin, soit trois jours plus tard.

Je vais donc consulter mon site météo…..

Mais, en bon Français moyen, j’ai pris ma bicyclette ce matin pour aller acheter ma baguette et j’ai « essuyé » (façon d’écrire) une belle averse toute fraiche de début de journée. Suis rentré tout dégoulinant…..

Vous savez quoi?! C’est pas gagné, le mieux….gardez un parapluie sous le coude…où sur le cou, comme vous l’entendez…!

Quel c….. ce Médard!!!! Ça va être sa fête!

quelques brèves…


…que j’apprécie et qui seront, j’espère, dans le vent….

« Les crayons c’est pas du bois et de la mine, c’est de la pensée par les phalanges.  »

de Henri de Toulouse-Lautrec

——————————————–

« On gouverne mieux les hommes par leurs vices que par leurs vertus.  »

de Napoléon Bonaparte

——————————————

« Le mot de “vertu politique” est un nonsens.  »

de Napoléon Bonaparte

————————————–

« Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir.  »

de Jean-Paul Marat

—————————————-

« La radio n’a pas rendu les hommes plus sots. Mais la bêtise est plus sonore.  »

de Jean Rostand

—————————————-

« En Sicile, les femmes sont plus dangereuses que les coups de fusils.  »

de Francis Ford Coppola

—————————————–

« L’écriture est la peinture de la voix.  »

de Voltaire

—————————————–

« Je ne veux désormais collectionner que les moments de bonheur.  »

de Stendhal

——————————————

« Le discours politique vole bas, mais il n’atterrit jamais.  »

de André Frossard

——————————————–

« Qui exige ou menace, perd tout droit à la courtoisie.  »

de Joseph Kessel

——————————————–

« On hait les autres parce qu’on se hait soi-même.  »

de Cesare Pavese

Et, pour finir….

« Le moment présent est la piste désignée à tout nouveau départ.  »

de Louis-Marie Parent

et enfin…


…si je peux m’exprimer ainsi!

Le thème devait être « Le Mensonge »

Mince alors! Mon ordinateur bloque, sans doute parce que je n’ai rien à voir avec les sentiments et aptitudes en les sujets de ces derniers billets!!!

J’en suis bien heureux d’ailleurs…!

Amibisatous… 🙂

Demain c’est….


…Mardi gras est une période festive qui marque la fin de la « semaine des sept jours gras » (autrefois appelés jours charnels)[1].
Cette période pendant laquelle on festoie précède le mercredi des Cendres marquant le début du Carême.
Elle se situe donc juste avant la période de jeûne, c’est-à-dire -selon l’expression ancienne- avant le «carême-entrant» ou le «carême-prenant».
Les «Sept jours gras» se terminent en apothéose par le «mardi gras» et sont l’occasion d’un défoulement collectif.
L’esprit de jeûne et d’abstinence qui s’annonce est momentanément mis entre parenthèse: Place au carnaval !

La date de Mardi gras est mobile par rapport au calendrier grégorien (calendrier usuel qui suit le mouvement du Soleil et les saisons)
Elle est associée à la date de Pâques (dimanche qui suit la pleine Lune qui suit le 21 mars), soit juste avant la période de Carême, c’est-à-dire 41 jours de la semaine plus 6 dimanches, soit finalement 47 jours avant Pâques.

Les festivités associées au carnaval précédent, dans la tradition chrétienne, l’entrée dans le Carême pendant lequel le chrétien mange « maigre », en s’abstenant notamment de viande ou de mets recherchés
Le mot « carnaval » dérive du latin médiéval « carne levare » signifiant « enlever, retirer la chair« , c’est-à-dire concrètement réduire sur la table durant toute la période du carême) la quantité et la qualité de « la viande » ou du gras’.

Mardi gras, populairement, est aussi le jour où :

–l’on déguste les fameux « beignets de carnaval »
-les enfants se déguisent et/ou demandent aux voisins dans les villages des œufs, du sucre, de la farine, etc, pour confectionner des gâteaux ou des crêpes qui sont mangées en fin d’après-midi.
  • Mardi gras, t’en va pas, tu mangeras des crêpes. Mardi gras, t’en va pas, tu mangeras du chocolat.
  • Mardi gras ne t’en va pas, je fais des crêpes, je fais des crêpes. Mardi gras ne t’en va pas, je fais des crêpes et tu en auras
  • Mardi-gras est mort. Il faut l’enterrer. Sa femme qui pleure, faut la consoler. En une, en deux, en trois, saute Mardi-gras
    • Lune de Mardi-Gras, tonnerre entendra
    • A Mardi gras, qui n’a pas de viande tue son coq – Qui n’a pas de coq tue sa femme
    • Quand Mardi gras est de vert vêtu, Pâques met des habits blancs
    • Au Mardi gras, l’hiver s’en va
    • Mardi gras sous la pluie, l’hiver s’enfuit
    • Si le soleil est là pour Mardi Gras, il reparaîtra tout le Carême
    • Mardi gras près du feu, Pâques auprès de la porte ; Mardi Gras près de la porte, Pâques auprès du feu
    • Mardi Gras, beau temps, beau foin
    • Si le soleil luit tôt le matin, semailles de Mardi Gras vont bien
    • Le soir de Mardi-Gras, il faut danser sur les fumiers pour avoir des navets
    • Mardi Gras pluvieux, fait le cellier huileux. (Périgord)
    • Le jour de Mardi gras si les noyers sont mouillés y’aura des noix. (Charente)
    • Lune quand tu la verras nouvelle le Mardi gras force tonnerre tu entendras. (Aveyron)

expressions….


…de nos régions

Nord/Lorraine/Poitou-Charente:

As-tu pensé à crouiller la porte? (fermer à clef)

Nord:

As-tu passé la wassingue? (serpillière)

Lorraine:

Tu peux me passer un schlouk? (une gorgée)

Bretagne/Pays de Loire:

Qu’est-ce que tu bouines? (fabriques)

Centre/Limousin:

Voulez-vousun pochon pour votre chocolatine? (un sac pour votre pain au chocolat)

Rhone-Alpes:

Je ne joue plus avec lui, il frouille toujours! (triche)

Centre:

J’ai été enfondu par un agadiau! (trempé par une averse)

Nord:

Arrêtez de faire des caccouilles! (faire des bêtises)

Bretagne/Nord:

arrête de braire! (pleurer)

Ouest:

T’es bouquée? (vexée)

Normandie:

C’est rien bien. (très bien)

Sud:

Il est complètement calu ce type! (fou)

Charente/Loire Atlantique:

Se casser la margoulette. (la figure)

Les vieux….


….disaient…

« chandeleur derrière, je me moque de l’hiver! »

ou encore;

« Pour le deux de février, nettoie tes prés »

Et enfin;

« Au mois de février, toute bête cherche son pareil. »

 

 

Demain, je sors!!!!! 😉