Trois mois…


…jour pour jour, un vendredi matin, 11 h 00, Avenue des Sports, chef lieu d’arrondissement Dépt. 01, hein? Non, Ain!

Feu vert, il démarre, je le suis, il prend la voie de gauche, je le suis … lorsqu’un p….. de scooter quitte la voie inverse pour emprunter la nôtre…

Donc, mon prédécesseur freine, je le suis en freinant à mon tour, mais ni par lâcheté ni  bêtise.

Il a quatre roues, je n’en ai que deux, ses deux roues avant se bloquent, je le suis mais seulement d’une roue!

Oui, il faut savoir qu’une Harley Davidson en a une derrière et une devant (si tu ne le sais pas, tu ne comprends rien!)… qui, hélas, se bloque aussi … (la roue!!!)

La moto se couche, le pilote se couche, l’automobiliste se barre, le scooter disparaît … Scrashhh … Pafffffff … Argggghhhhh … M’enfin!!!

Pin-pon, pin-pon,

_ Quel est votre nom … quel jour sommes-nous … où avez-vous mal???

_ Mon nom est J.R. … nous sommes vendredi … à mon amour propre!!!

Bla bla bla…Aie ouille WOUAAAAAILLLLLE

Le goudron devient rouge, ma vue se brouille, le casque pèse une tonne…

Comme à la télé, les pompiers s’affairent, le matériel est prêt, positon de sécurité, douleur décuplée, et toujours casque vissé sur la tête.

Demi-tour sur la civière, douleur ascendante … Combien de 1 à 10? Comme demandé… J’ai donné la note de quinze…comme ressentie!

Moment de « gonflette » du matos des sapeurs mais sans reproches…. Douleur alors stationnaire…

Pin-pon repart, pas de toit ouvrant dans cette camionnette!

De plafond en plafonds, je commence à voir des appareils et des machins…Des hommes en blanc ont succédé aux hommes en bleu…ils s’appelaient alors SAMU 01, un nom simple à retenir!

Là, il y a eu un trouble, j’ai pourtant lu « URGENCES », mais,  j’ai dû attendre des heures et des heures, empêtré dans ma camisole de motard, le casque toujours vissé sur la tête et qui essayait de trouver une place sur ce corps malade entre une minerve mal adaptée, une épaule déformée qui appuyait sur des côtes mal cotées…

Au terme d’une éternité, mon véhicule du moment, avec barrières intégrées est poussé jusqu’à une autre salle, blanche, triste, froide… Ils ont alors allumé la radio mais je n’entendais rien…

Puis, une autre salle, blanche…avec cette fois des gens en vert, des martiens sans doute, enfin je pense car ils ont essayé de m’endormir avec un entonnoir sur le nez.

OUAILLLLLLLE, OUILLE…. ASSEZ…. !

_ Bon, ça ne va pas, il faut l’endormir!!!

_ Chouette…j’ai eu peur qu’ils oublient!!!

Réveil dans une salle avec plein de télés….écrans tournés dans l’autre sens, douleur descendante…de un à dix…j’ai dit 8…

Trois mois, jour pour jour, un 06 avril….

Bonjour! 🙂

 

Un commentaire? Allez, lancez-vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s