Ça me « gonfle »…!


 

Interdit ou plutôt, par des jeux de mots « subtils », ce qui convient aux esprits sournois, « détourner l’interdiction » par des pensées personnelles mises en avant par les élites, des gens qui se déplacent avec motards de police et passe-droits divers et variés, hypnotisés par je ne sais quoi….

Ahhhhhhhhh, eh bien en voilà de belles intentions!

Je me souviens, à l’école élémentaire, il nous arrivait à nous écoliers de faire des bêtises, des trucs de gosses, normaux pour des gamins en somme. Et, lorsque les méfaits étaient découverts comme les boulettes en papier propulsées par les élastiques récupérés sur les pots de confitures par exemple, par le maître d’école (l’être suprême, qui l’était encore à cette époque), il fallait appréhender le ou les coupables…

Demander à un ou plusieurs « gones » (région lyonnaise oblige 🙂  ) de se dénoncer, c’est vraiment attendre que la lune et le soleil vivent une idylle sur la voie lactée…

Donc, parfois, cela finissait par une punition collective.

Aujourd’hui, c’est la même chose, quelques uns font les idiots, je ne vois pas d’autres termes à employer, et tous les autres sont punis!!! Mais là, il s’agit d’adultes, hélas pas tous responsables… Je ne parle pas du téléphone à l’oreille…lorsque vous pilotez une moto, c’est le principal cas de conflit, en plus du non respect d’indication de changement de direction, et aussi non prise en compte de la présence d’autres usagers, et j’en passe…

Peut-être faut-il simplement éduquer les réfractaires, mais lesquels??? 😦

En tous cas, mare des interdictions, je pense que pour un temps, il faudrait calmer cet état de fait…interdire d’interdire… 

Il faut soumettre ces questions de sécurité à un collège capable de traiter ces problèmes de société… Comme ci-dessous;