Poisson d’avril…


Tout le charme délicieusement désuet des films français de cette époque. Le plaisir de revoir le grand Bourvil et Louis De Funès à ses débuts.

Mais ce ne sera pas avant minuit, oui, à minuit…ou zéro heure, il sera là, le poisson d’avril…

Pas avant…

les_dents_de_la_mer…sinon….

<<Bon, « J’arête »>>

Ce que Hugo pensait d’Avril…


Pensées d’avril:

« Ce qui fait la beauté d’un rosier fait la laideur d’une femme, avoir beaucoup de boutons »

Victor Hugo 

« Voici comment le problème du mariage est posé, le mari attend et veut la paix, le calme plat et l’épuisement, la femme rêve les émotions du commencement, les joies de l’âme, le mois d’avril, l’aube!

L’un veut dormir, l’autre s’éveille. »

Victor Hugo

C’est lui qui l’a dit!