L’origine de…


…Faire du gringue…

Dans la corbeille, ou dans la huche, j’ai déjà çà:

<<Il est assez difficile de donner l’origine exacte de cette expression signifiant « faire du charme ». On sait que le terme « gringue » vient de l’argot de la fin du XIXe siècle. Il est dérivé du mot « grignon » qui désignait, au XVIe siècle, la partie la plus dure de la croûte du pain. « Grignon » est lui-même issu de « grigner », devenu, par la suite « grignoter ». Le linguiste Gaston Esnault voit dans cette expression un dérivé populaire d’une autre expression existante : « faire des petits pains à quelqu’un » qui qualifiait une personne particulièrement attentionnée envers une autre pour s’en attirer les faveurs. >>

Sinon, j’ai aussi ce qui suit:

Pour beaucoup c’est draguer, séduire, faire la cour ou, dans un sens plus général, démontrer son intérêt pour une personne.

Or, en argot, le « gringue » désigne le pain (c’est d’ailleurs pourquoi nous le retrouvons dans « grignoter »).

Mais comment cette expression est passée de la boulangerie à la séduction?

Si l’explication couramment mise en avant est incertaine, la voici tout de même:

Au début du XX ème siècle quand on cherchait à séduire (dans un sens général, et pas seulement en amour), on faisait métaphoriquement « des petits pains ».

Il a donc suffit qu’un fervent adepte de l’argot remplace les petits pains par leur équivalent argotique pour faire naître l’expression.

Attention tout de même aux « enfarinés » de la drague!

‘Z’avaient pas internet mais savaient draguer les z’anciens, un éventail ou un kilo de farine, 10 gr de levure, une pincée de sel et hop…

Ça, c’étaient les vrais réseaux sociaux!!!!

🙂

Avec l’automne, les amours…


…se feront discrets, car l’éventail sera moins employé!

L’explication;

Eh oui, un éventail ne sert pas qu’à se rafraîchir. Connaissez-vous le langage de cet objet?

Si les chefs de guerre du japon féodal s’en servaient comme arme défensive, les femmes de la haute société européenne des XVIII et XIX èmes siècles l’utilisaient comme moyen de communication amoureuse.

telechargement-eventail-1

En effet, pour tromper la vigilance de leur chaperon ou de leur mari, les jeunes filles et les épouses connaissaient le langage secret de l’éventail, que leurs prétendants avaient tout intérêt à bien déchiffrer. Quelques extraits de ce code:

images-eventail-2

  • S’éventer rapidement signifie: « je suis fiancée « 
  • S’éventer lentement: « je suis mariée »
  • Cacher son visage derrière son éventail ouvert: « je vous aime »
  • Fermer lentement son éventail complètement déployé: « je vous promets de vous épouser »
  • Fermer rapidement son éventail et le faire tourner dans sa main droite: « j’en aime un autre »
  • Faire tourner son éventail dans la main gauche: « nous sommes surveillés »
  • Passer plusieurs fois son éventail d’une main à l’autre: « je vous déteste »

telechargement-eventail-3

Aujourd’hui, c’est beaucoup plus simple, les messieurs annoncent: « wouahh t’es bonne toi…vous marinez chez tes harengs!? » et le tour est joué!

Jeudi, nous entrerons en automne, comment ferons-nous pour draguer?!

dans le billet suivant, je vais tenter de vous expliquer l’origine de l’expression:

Faire du gringue!

(j’ai tout un  éventail d’expressions développées!)