L’été de la saint-Martin…


… »A la Saint Martin, une éphémère chaleur revient »

En Europe, un réchauffement de l’atmosphère produit souvent vers le 11 novembre, jour de la saint-Martin.

C’est « l’été de la Saint Martin » qui contrebalance les saints de glace du mois de mai.

Borne St Martin à Chouzé sur Loire

Borne St Martin à Chouzé sur Loire

Si en France on le connait surtout pour avoir partagé son manteau de légionnaire romain avec un pauvre, saint Martin de Tours est, tout autour du monde, un saint très populaire. Ancien évêque de Tours, sa sépulture est située dans la crypte de la basilique saint Martin, au cœur de quartiers historiques qu’il contribua à façonner. Au Ve siècle, elle fut l’objet du troisième plus important pèlerinage du monde, après Rome et Jérusalem.

La légende:

Le 8 novembre 397, saint Martin meurt à Candes, à une cinquantaine de kilomètres de Tours.

Les tourangeaux, désireux de conserver le corps de leur évêque bien-aimé, résolurent de le soustraire aux habitants de Candes. Ils entreprirent donc par bateau un voyage sur la Loire pour enlever le corps du saint homme.

Miracle! Malgré la saison, le périple se déroula sous un soleil radieux, impensable aux approches de l’hiver. Il faisait si chaud que les roses se mirent à fleurir de nouveau…

Chaque année, entre le 8 et le 11 novembre, ce temps exceptionnel se renouvelle en souvenir.

Les maux et les mots…


…ou l’émozélémo, (avec les liaisons!)  C’est beau une liaison, ne nouzenprivonpa… c’est les sens… ciel!

Se cacher trop souvent derrière des sourires,

Sans compter, les offrir à plus malheureux que soi,

Pour guérir tous les maux de l’âme qui font souffrir.

Sans oublier de se poser soi-même devant le miroir,

Afin d’en recevoir aussi quand dans le coeur il fait froid,

Car pour donner, aimer et recevoir, il faut aussi sortir du noir…

Mais là,  hélas,  trop souvent, personne ne le voit…

jr

C’est pas tout ça, il fait un temps splendide, j’ai déjà une bonne heure de spectacle de ma muse dans les mirettes, ce qui me « booste » un max tout en transformant mon coeur en guimauve. Tout ramolli, je dois réagir, besoin d’exister XXL, passer au « Supermargé » (étant donnés les prix pratiqués »!) et faire mijoter une blanquette à l’ancienne, non non, je suis seul chez moi… !!!

Oui … je sais, je joue souvent avec les mots… Oh, ce n’est pas si grave… J’ai été bien formé pour ça,

Allez, c’est parti pour la blanquette Devos…

Cet après-midi, moto, un peu…beaucoup, passionnément……..STOP, ce n’est pas une marguerite!!!