Invitée surprise…


…mais que vois-je, je ne vous attendais pas!

DSC04955

Moi:

<<Bienvenue chez moi après ce long voyage.>>

Elle:

<<…, .., ….>>

Moi:

<< Le voyage a t’il été sympa, pas de grève du personnel au sol, de Stewart capricieux, de commandants de bord en difficulté, car nous sommes en France ici?!?>>

Elle:

<<……, … ….., ……….., ..!>>

Moi:

<< Ah, vous êtes arrivée en coléoptère personnel, mazette, vous avez les moyens!?!>>

***

C’est vraiment un grand bonheur d’avoir une invitée qui ne monopolise pas l’assemblée par une conversation pesante et…, enfin…. vous me comprenez! 😉

Nous avons passé un petit moment sympathique pendant lequel nous avons échangé quelques propos du moment, grèves, insécurité, pouvoir d’achat, orgies de bouffe de fin d’année, évoqué aussi les sans abris (comme toutes les années, l’actualité et les élus en parlent beaucoup, puis au 02 janvier, ils ont tous trouvé « refuge » et silence radio le reste du temps, merveilleux non?!). Mais l’heure passe et il est temps de dormir…

Je lui ai offert la chambre d’ami(e)s:

DSC04964

Mais je me suis tout de même renseigné sur elle, sa famille tout d’abord et son histoire ensuite…lisez plutôt:

Sa famille:

La plupart des coccinelles sont de petite taille, de 0,1 cm à 1,5 cm. Leur corps a une face ventrale plane et la forme d’un dôme arrondi ou ovale pourvu de courtes pattes portant des tarses à quatre articles (tarses cryptotétramères, ah… ça, la famille…!!) dont le 3e très petit est inséré dans le 2e dilaté cordiforme, le 4e étant allongé et muni de griffes bifides. Les élytres (de bon vin!!! 🙂 ) peuvent être marquées de taches, points ou bandes. La tête noire inclinée de haut en bas est plus ou moins recouverte par un pronotum (non, non, c’est pas cochon!) avec deux taches blanches de part et d’autre, le pronotum formant un bouclier. Les courtes antennes sont composées de 11 articles, les 3 derniers élargis en massue (antennes monoliformes se rétractant au repos).

Son histoire:

Dans le langage courant, on appelle aussi la coccinelle « bête à bon Dieu », car elle est la meilleure amie des jardiniers (Les anciens prédisaient du beau temps lorsque la coccinelle s’envolait) et surtout, parce que, selon une légende remontant au Moyen-âge, elle porterait bonheur. Ce surnom remonte au Xe siècle. Condamné à mort pour un meurtre commis à Paris, un homme, qui clamait son innocence, a dû son salut à la présence du petit insecte. En effet, le jour de son exécution publique, le condamné devait avoir la tête tranchée. Mais une coccinelle se posa sur son cou.Le bourreau tenta de l’enlever, mais le coléoptère revint à plusieurs reprises se placer au même endroit. Le roi Robert II (972-1031, c’est pas d’hier!)) y vit alors une intervention divine et décida de gracier l’homme. Quelques jours plus tard, le vrai meurtrier fut retrouvé. Cette histoire s’est très vite répandue et la coccinelle fut dès lors considérée comme un porte-bonheur qu’il ne fallait pas écraser.

Un peu de rêve, d’imagination, d’évasion m’enfin…! 🙂

Un peu long??? Bof, j’aime bien une

Petite note positive et légère

Pour finir cette année de galère…

🙂

2 réflexions sur “Invitée surprise…

Un commentaire? Allez, lancez-vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s