Juste pour rire…


Nouvelle recrue à la gendarmerie

 Dans une caserne de Gendarmerie, le Capitaine croise un jeune élève-gendarme fraîchement débarqué de l’école de gendarmerie.
– Comment vous appelez-vous, mon garçon ?
– Yves, et vous ?
Le capitaine, furieux, s’écrie :
– Mon petit bonhomme, je ne sais pas d’où vous arrivez, mais sachez que je suis le Capitaine et que je m’appelle Mon CAPITAINE. De même, dans ma compagnie, j’appelle les gens par leur nom de famille. Si vous vous appelez Yves Tartempion, je vous appellerai Tartempion, mais pas Yves. Me suis-je bien fait comprendre ?
– Oui, mon capitaine !
– Alors, c’est quoi votre nom de famille ?
– Montcherry !
– Très bien, Yves, au travail.

 

Au fond de la classe

 L’instituteur :
– Thomas, dis-moi un peu qui d’entre vous est venu hier voler des pommes dans mon pommier ?
Thomas :
– Je ne vous entends pas bien monsieur, vu que je suis sur le dernier banc de la rangée.
L’instituteur :
– C’est ce qu’on va voir ! Viens ici t’asseoir à ma place, j’irai m’asseoir à la tienne et à ton tour, tu me poseras une question.
Ils échangent leur place et Thomas fait ce que l’instituteur lui a demandé.
– Maître, qui est venu dormir avec maman alors que papa était de service de nuit ?
L’instituteur :
– Tu as raison Thomas, on ne comprend rien ici dans le fond !

 

Encore une histoire de belle-mère…

Un prisonnier d’un pénitencier très dur discute avec un nouveau :
– Moi, j’ai pris 10 ans pour escroquerie, et toi ?
– 20 ans pour secourisme.
– Arrête, tu déconnes, personne n’a jamais pris 20 ans pour secourisme, même pas un an !
– Si, si : ma belle-mère saignait du nez, alors je lui ai fait un garrot autour du cou pour arrêter l’hémorragie !

 

Où est le bébé ?

Marie-Berthe, grâce aux progrès de la science, vient d’avoir un enfant à l’âge de 75 ans.
Ses voisines, Odette et Huguette, viennent lui rendre visite et voir le gamin.
– Vous le verrez plus tard… pour le moment ce n’est pas possible. Je vais vous faire du café en attendant.
L’après-midi avance et les voisines lui redemandent de voir le bébé.
– Non , non, c’est toujours pas possible.
Alors Odette demande :
– Mais… pourquoi ce n’est pas possible ?
– J’attends qu’il pleure, j’me rappelle plus où je l’ai mis !

 

Rien de nouveau

Deux hommes sont dans un bar et discutent :
– Où est-ce que tu es né ?
– A Tours…
– Ah bon ! Moi aussi ! Et dans quelle maternité ?
– Celle du Beffroi…
– Moi aussi ! Et quel jour ?
– Le 5 octobre 1975…
– Oh ! Moi aussi ! On est pareil ! C’est dingue !
Un troisième homme entre dans le bar et demande au barman :
– Alors Jimmy, quoi de neuf ?
– Bof, rien de nouveau. Les jumeaux sont encore bourrés !


La mobylette

 Un soir au dîner, la petite dernière demande à son père :
– Papa, pourquoi t’es toujours tout rouge ?
– Ben tu vois ma fille, c’est l’été, et en mobylette, tu prends des coups de soleil et ça te donne la peau toute rouge.
La fillette opine du chef mais ne paraît pas totalement convaincue.
– Mais papa, en hiver aussi t’es tout rouge…
– Oui ma fille mais en hiver il fait froid. Sur la mobylette, le froid et la vitesse ça te fait la peau toute rouge.
Alors la mère, excédée, saisit la bouteille de PASTIS et la tend à sa fille :
– Tiens, passe la mobylette à ton père !

 

Deux femmes de perdues, une de retrouvée

 C’est un homme qui se trouve chez Auchan et semble perdu en cherchant d’un coin à l’autre du magasin.
Il est tellement préoccupé qu’il entre en collision avec un autre homme ayant le même comportement.
Le premier homme lui dit :
– Excusez-moi monsieur, j’ai la tête ailleurs. Je cherche ma femme.
Le second lui répond :
– Aie ! Moi aussi je cherche ma femme. De quoi elle a l’air la vôtre ?
Il répond :
– Elle s’appelle Emmanuelle. C’est une belle blonde aux yeux bleus, mesure 1m75, cheveux en bas de l’épaule, vêtue d’une jupette près des fesses, blouse blanche transparente, des gros seins, un soutien-gorge noir en dentelle bien garni et une très grande bouche. Et la vôtre, de quoi elle a l’air ?
– Oublie la mienne, on cherche la tienne !

 

Cru 2014…


…Ça y est, le premier plançon de piment d’Espelette pointe son nez, je suis toutému (de l’expression toutémudepartout, mais j’ai retiré la particule car cela fait trop aristo… Ah ça ira ça ira ça ira, les aristocrates d’Espoletteuuuu…)

Il est au soleil et se réveille doucement.

Je crois que je vais l’appeler « Colette »  (comme le St du jour) 

Oui je sais, j’ai une araignée dans le plafond, et alors…???  🙂

Cela reste….


…frais tout de même…Et je suis bien enrhubé!!

Jour

Heure

Temp.

Vent km/h

Pluie
sur 3h

Humidité

Pression

Temps

dir.

moy.

raf.

Jeu
06

04:00

2 °C

 

15

35

93 %

1025 hPa

 S
07:00

1 °C

 

15

30

95 %

1026 hPa

 S
10:00

6 °C

 

15

73 %

1026 hPa

 S
13:00

11 °C

 

15

55 %

1025 hPa

 S
16:00

12 °C

 

10

52 %

1024 hPa

 S
19:00

6 °C

 

10

78 %

1025 hPa

 S
22:00

3 °C

 

5

87 %

1026 hPa

 S

(Il s’agit de la tendance locale, pour chez vous, il faut multiplier par la distance d’ici à la-bas et diviser par la valeur de l’Euro… Bien entendu 🙂  )

Comme une belle matinée de mars en fait, je ferai au mieux pour passer la journée, rando ou vélo, moto, expresso…What else…? (Là encore, j’y croyais…)

Pffffffff, il est 18h30 et un gros rhume m’a attrapé à la « sournoise », docteur, pharmacie, mes potes sont pas venus pour l’expresso, une vraie journée de c…       😦    Et la meilleure, scanner le 11 pour voir les sinus (mais non, ce ne sont pas des nuages!!! Les nuages s’appellent sirius!)

Bonne journée…:-)   (oui mais ça, c’était avant!)