Manque d’inspiration…


…alors voici quelques brèves pour occuper l’espace… hier, c’était l’invasion des Huns, 1111 articles publiés, il fallait donc stopper cette invasion!!!  

🙂 

*Je ne bois jamais à outrance, je ne sais même pas où c’est.
*Parler à un con, c’est un peu comme se masturber avec une râpe à fromage : beaucoup de souffrance pour peu de résultat.
*L’ouverture d’esprit n’est pas une fracture du crâne !
*Je n’ai jamais abusé de l’alcool, il a toujours été consentant.
*Si vous parlez à Dieu, vous êtes croyant… S’il vous répond, vous êtes schizophrène.
*5 fruits et légumes par jour, ils me font marrer… Moi, à la troisième pastèque, je cale.
*L’alcool tue mais combien sont nés grâce à lui ? 

*Un jour j’irai vivre en Théorie, car en Théorie tout se passe bien.
*La médecine du travail est la preuve que le travail est bien une maladie !
*Le Lundi, je suis comme Robinson Crusoé, j’attends Vendredi.
*C’est en buvant n’importe quoi que l’on chope n’importe qui !
*IKEA est le meilleur prénom pour une femme : suédoise, bon marché, à  emmener aussitôt chez soi et facile à monter.


*Dieu a donné un cerveau et un sexe à l’homme mais pas assez de sang pour  irriguer les deux à la fois.

*La lampe torche. Le PQ aussi.

*La pression, il vaut mieux la boire que la subir.
*Jésus changeait l’eau en vin… et tu t’étonnes que 12 mecs le suivaient
partout !

*Si la violence ne résout pas ton problème, c’est que tu ne frappes pas assez fort.

 

*Zoé demanda à Robinson de la croire et Robinson Cru Zoé.
*Travailler n’a jamais tué personne mais pourquoi prendre le risque.

untitled x

Ahhhhhhhh,….Mais il fait beau, la moto m’attend, ça aussi c’est un signe!!!! 😉

J’ai aimé…


Chaos…

Des acteurs que j’apprécie dans une histoire dure ou se traite la fatalité, l’asservissement et la vengeance… De quoi réfléchir, je ne sais pas de quoi je serais capable dans un tel cas, il me semble que ce serait terrible…pour les coupables, bien entendu!

69215974_af.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

« Un soir, en conduisant en ville, un couple bourgeois, Hélène et Paul, est témoin d’une scène violente : Malika, une prostituée, est poursuivie par des truands. La jeune fille appelle à l’aide, tente de se réfugier dans la voiture du couple, mais Paul verrouille les portières du véhicule. Malika est alors tabassée et laissée pour morte sur le trottoir.
Le conducteur s’empresse de nettoyer sa voiture pour faire disparaître les traces de sang, tandis que sa femme cherche à savoir ce qu’est devenue cette jeune fille. Elle la retrouve dans le service de réanimation d’un hôpital parisien et la soutient dans sa lente résurrection, délaissant quelque peu son foyer.
Mais les proxénètes qui ont agressé Malika n’entendent pas la laisser tranquille, et bientôt Hélène se retrouve impliquée dans une histoire qui la dépasse : elle entreprend de redonner goût à la vie à la prostituée et de la tirer des griffes de ses bourreaux. »

Mais cela m’a mis en état de révolte, contre la méchanceté pas gratuite, l’écrasement de l’humain, bref, la c….. humaine. Tout ce qui se passe aujourd’hui dans la vraie vie en somme…. J’aurais dû l’enregistrer mais je n’ai pas eu cette présence d’esprit au bon moment. 

Prise de température….


…au milieu de cet hiver, pendant une première chevauchée sauvage ce samedi, j’ai bien ressenti la fraîcheur de l’air…

Mais le temps frais du matin n’arrête pas le moulin! Tout comme piston heureux n’a pas de chemise!

Et là, il fait toujours beau et je sens que ma belle m’attend, mais doucement car un bon frein vaut mieux que deux sparadraps!

Et là, je ne vous parle pas d’un « deux temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître! » Bon, bien se couvrir pour ne pas m’entendre dire « mouche ton nez et dis bonjour au macadam… »

Sans compter qu’ « à chaque jour suffit sa pelle ».

Je pars donc, le cœur léger, le regard franc, sans rien devoir à personne car malagutti ne profite jamais!

Que cela vous….


Blaise ou non, bonne fête! Oui, aujourd’hui, c’est la St B….

Que de souvenir, le bal à Torcieu, « la valse des intrépides, le slow du téméraire! »

En voiture, en mobylette ou en camionnette, on y allait tous. Là, le co-véhiculage fonctionnait à plein.

Le temps s’arrêtait, les gendarmes aussi (…nous arrêtaient)!

Puis au retour, des grandes pensées philosophiques nous habitaient, du genre:

  • Le frein justifie les moyeux.
  • Partir, c’est pourrir un pneu.
  • La vitesse, c’est dépasser!!!
  • Faites la bourre, pas la guerre.
  • Il faut bien que vitesses se passent.

Oui, c’est un peu loin tout ça, mais tellement clair dans mes souvenirs. Il fallait être prudent car le talus n’attend pas le nombre des années.

Voilà un bien gentil retour dans le temps…

Soupirs… 🙂

L’inventeur de « Harley »


Le créateur des motos Harley, Arthur Davidson, décède et monte au ciel. À la porte, Saint Pierre dit à Arthur :  » Vu que vous avez été un homme bon et que vos motos ont changé le monde, votre récompense sera de rencontrer Dieu directement. »

Dieu reconnaît Arthur et lui dit :  » Ainsi, vous êtes le créateur de la moto Harley Davidson  » ? Arthur dit :  » Oui, c’est moi… « 

Dieu continue alors :  » Eh bien, il n’y a pas de quoi être fier pour avoir inventé quelque chose qui est instable, fait beaucoup de bruit, pollue outrageusement et ne peut même pas fonctionner sans chemin ?!

« Arthur est embarrassé un instant mais finit par dire :  » Excusez moi, mais n’êtes vous pas l’inventeur de la Femme ?  » Dieu dit :  » Ah oui.  »  » Eh bien  » reprend Arthur,  » de professionnel à professionnel, vous avez de graves défauts de conception dans votre invention :

  1. Il n’y a pas de constance dans le design du pare-choc avant,
  2. Ça claque et ça caquette constamment à haute vitesse,
  3. l’arrière est trop mou et branle trop,
  4. l’entrée est placée trop près de la sortie.
  5. et les coûts d’entretien sont excessifs.

Hummmm, vous avez de bons points là  » réplique Dieu, « Attendez… »

Dieu s’en va sur son ordinateur céleste et tape quelques mots. L’ordinateur imprime les résultats et Dieu les lit à Arthur. 
C’est vrai qu’il y a des défauts dans mon invention  » dit Dieu,  » mais selon un sondage, il y a plus d’hommes qui enfourchent mon invention que la vôtre ».

Prendre au mot….


Un motard entre dans une ferme et dit au paysan :
– Je suis désolé, à la sortie du virage, votre coq était au milieu de la route et je l’ai écrasé. Permettez moi de le remplacer.
– Si vous voulez dit le fermier. Allez au fond de la cour, les poules sont derrière le grillage…

Amusante…


Abandon de poursuite (histoire vraie)

Un motard roulant franchement fort pour fêter sa toute nouvelle moto se fait rattraper par un motard de la police après une longue poursuite, n’ayant entendu la sirène qu’après un bon bout de temps.

Le motard lui dit :
– « Ecoutez… vu l’importance de votre excès de vitesse, vous allez surement prendre le maximum. Je vais vous dresser un PV pour excès de vitesse, un autre pour refus d’obtempérer, vous mettre en prison et taper plusieurs rapports… Mais comme je suis fatigué et que je désire quitter mon service le plus vite possible, je vous propose une alternative. Si vous me trouvez une excuse bidon QUE JE N’AI ENCORE JAMAIS ENTENDUE, je vous laisse repartir. ».

Le motard réfléchit quelques secondes et dit :
– « Voilà. Ma femme m’a quittée la semaine dernière pour aller vivre avec un motard de la police de la route. Alors quand j’ai vu qu’un motard de la Police commençait à me poursuivre avec une moto, j’ai accéléré. Je croyais que c’était lui qui voulait me ramener ma femme… ».

Il parait que le motard l’a laissé repartir…
(histoire réelle parue dans un magazine américain).