A vo(mi)…té…


…oups, pardon, “a voté”

C’est à dire que lorsqu’ils m’ont vu, ils ont décidé de me remettre une liste spéciale où figure borloo, eh oui, dans mon état je ne pouvais faire autrement. Les cigales dans la tête, le picolomètre au rouge, le casque à pointe sur le haut du crâne, je suis entré dans l’urinoir pour y préparer mon bulletin et accomplir mon devoir de citoyen. En tant que diplomate moldave (j’ai en effet appris à maitriser la langue en une seule nuit) je me devais d’aller vo…….ter.

J’ai donc enfourché ma bicyclette, oui, la bicyclette car en moto, je risquais d’attraper un accident beaucoup plus vite, et puis, les gens que je risquais de croiser n’étaient pour rien dans mon nez tas.

J’ai donc développé l’effet gyroscopique de mon terrible engin en appuyant très fort sur les pédales et en un éclair je suis arrivé devant la belle mairie de Chatillon. Je n’ai pas pris l’ascendeur mais l’escalier m’a essoufflé quand même.

Le voyage du retour a été très long et pénible tant j’ai failli m’endormir au guidon.

Tout est bien qui finit bien, me voilà sur ma branche et prêt à faire la sieste.

Bon courage à tous (surtout à moi…)

Le casque à pointe


Qui ne se souvient pas d’un petit matin où la fanfare jouait pendant que les chars d’assaut défilaient bruyamment?

C’est en principe ce qui se passe le lendemain d’un jour mémorable pendant lequel rien ne peut nous arriver de fâcheux, rien ne vient entacher cette bonne humeur, nul ne peut nous arrêter…

A part…………………….

180px-Helmet_of_Prussian_dragoon_officer Oui, le casque à pointe! Un peu différent de celui-ci, je l’avoue, car le modèle dont je veux vous parler porte la pointe à l’intérieur!!! Curieuse façon de porter un casque, non? Et je ne pense pas à celui que je porte lorsque je fais de la moto, ah non, je n’y pense même pas………….ce serait aussi un supplice!

Je vous garantis que c’est douloureux et aucun traitement, à part une diète sévère, ne parvient à soulager. Vous expliquer ce qui se passe dans mon corps porterait à croire que j’invente tant c’est grave mais tellement évident. En ce moment, le défilé composé de la musique et les chars, se situe entre mes deux oreilles…

Et, en queue de peloton se trouve la déroute anglaise, irlandaise, galloise, écossaise et italienne. Et notre équipe de France tout devant……………………….Mais ça fait mal….comme si mon cerveau était devenu du pouding……………….ON LES A EU !!!!

Chut, doucement………………j’essaie de regrouper mes neurones……………1, 2, 3………………après, je ne sais plus.

J’implore le dieu Alka Celtzer d’intervenir auprès de la convention de Genève pour que cesse ma torture.